A chaque Président son Brégançon
retour vers l'info

video 23 juil. 2018 2302 vues 02min 23s
Tous les présidents ont séjourné sur la plage de cette demoiselle... En haut de ce pic rocheux, un fort militaire, Brégançon, réhabilité en résidence présidentielle. Pour chaque président, un style différent. Discrétion pour Georges Pompidou. Cette volonté de discrétion s’effrite légèrement avec Valéry Giscard d’Estaing. Quelques applaudissements qui se transforment en bain de foule avec Jacques Chirac. La messe à Borme- les-Mimosa devient un rendez-vous traditionnel et l’occasion de serrer quelques mains quitte à retarder l’office. Même le curé apprécie cette ambiance pas très monacale. Les bains de foule, c’est aussi la tasse de thé de Nicolas Sarkozy, mais le jogging a remplacé la messe. Soleil, bain de foule, eau turquoise des arguments qui laisseront d’autres présidents insensibles. Car tous n’ont pas aimé leur séjour à Brégançon. Des lits trop petits pour Charles de Gaulle, inadapté aux longues marches pour François Mitterrand, prison dorée pour François Hollande. François Hollande justement qui décidera d’ailleurs d’ouvrir le fort au public. Avec Emmanuel Macron, le fort semble donc retrouver les faveurs d’un président... Agrémenté quand même d’une piscine à 34 000 euros.

Émission

retour vers l'info

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Richard Poirot
Géraldine Cornet Lavau

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.