La bière et les Français : opération séduction
data culte

video 16 mars 2018 448 vues 02min 54s
30 litres de bière, c’est la consommation d’un Français en moyenne par an. Un chiffre en deçà de la consommation de vins en France… Sauf dans deux régions, l’Alsace et le Nord, où la bière est partie intégrante de la culture locale, surtout en période de grande chaleur : “La bière étant la boisson préférée de la région, on en boit quand même ! Habituellement on en boit une on en boit deux maintenant on en boit trois on en boit quatre. Est -e qu’il y a une heure pour boire de la bière non je pense pas non qu’il soit 11 h qu'il soit 12 qu’il soit 6 heures du moment qu’on a soif on boit de la bière". Dans les années 70, l’arrivée des hypermarchés change la façon de consommer. On ne se rend plus forcément au bistro pour déguster une bière : “Même en Moselle, département où l’on aime la bière 60 L par habitant contre 40 au plan national le demi pression n’a plus la côte. Problème de prix, bon sujet de sociologie aussi a la sortie de ces temples de consommation que sont les supermarchés les caddies regorgent de paquet de bière, ici 60 % de la production sort sous forme de bouteilles.” Dans les années 80, on note une légère baisse de la consommation. Les producteurs cherchent alors de nouvelles niches et s’attaquent aux femmes. Et concernant leurs envies, les producteurs ont leurs petite idée : Et pour élargir toujours plus la clientèle, on n’hésite pas à élaborer de nouvelles recettes, en prétextant de vieilles traditions, depuis longtemps oubliées : “c’est une bière qui est bonne, elle est un petit plus ambrée que la bière ordinaire mais ça ne tire pas sur la bière brune.” Plus ambrée, plus fruitée ou plus amère… face à la standardisation des bières industrielles, de plus en plus de brasseurs, professionnels ou amateurs vont miser sur le goût pour se faire une place. Résultat, les brasseries se multiplient : micro brasseries, brasseries artisanales, brasseries pédagogiques. Le nombre de brasseries a été multiplié par deux en 5 ans. Et les consommateurs en redemandent, comme chez ce caviste, spécialisé en bières artisanales : “ les gens qui ont goûté ça une fois dans leurs vies ils ne peuvent pas revenir en arrière chercher une bière dans leur supermarché un peu fade, pas très agréable c’est fini !” Si les Français n’ont pas augmenté leur consommation de bière de manière significative ils sont en revanche plus exigeants sur la qualité. Mais une tradition demeure : celle de l’apéritif : “allez à nous santé hein. Aie aie aie ca va faire du bien ça!”

Émission

data culte

Production

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel

Générique

rédacteur

Hélène Goutany
Géraldine Cornet Lavau

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.