Combat de l'ombre en Basse-Normandie
Le Journal Haute Normandie

video 24 avril 1994 1999 vues 35min 31s
Ce documentaire retrace l'histoire de la résistance en Basse-normandie de 1940 à la libération. A travers des films, des photos et des témoignages d'anciens résistants, on comprend combien leurs actions étaient dangereuses mais courageuses et utiles à la France. Interview de résistants, de Maurice SCHUMANN, Guillaume MERCADER, Robert SHEPPARD, Raymond CIROUX, Gisèle GUILLEMOT, le docteur Jean-François DESCHALLIERS (FTP Calvados), Marthe THOMAS, Jacques VICO, André DEBON. Archives : INA, américaines, Bataille pour la liberté. Cinquante ans après le débarquement d'anciens "résistants" se souviennent. Maurice SCHUMANN "le débarquement n'aurait jamais réussi sans le concours de la résistance Francaise... Deux Résistants Caennais : un professeur de dessin M. DOUET et un patron pêcheur avaient envoyé à Londres une carte de 12 mètres signalant l'emplacement précis de toutes les batteries cotières Allemandes. Ils ont été fusillés au matin du 6 juin"...

Émission

Le Journal Haute Normandie

Production

producteur ou co-producteur

France 3 Rouen

Générique

journaliste

François Gelmann

journaliste reporter d'images

Joël Hamard

participant

Maurice Schumann
Jacques Vico
Jacques Vico
Raymond Ciroux
Guillaume Mercader
Gisèle Guillemot
Marthe Thomas

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.