De Paris à Berchtesgaden
Edition spéciale Basse Normandie

video 07 mai 2005 2826 vues 07min 29s
Histoire de la 2ème DB, son chemin parcouru du sable de Utah Beach au nid d'aigle du Fürher, et surtout de 32 jeunes de Coutainville qui s'y étaient engagés. Sept amis survivants dont Raymond NICOLAY et sa femme Yvette, Robert GUILLOT, et René LECALIER se souviennent sur des illustrations d'archives INA et ECPA. La libération de Paris est restée pour ces jeunes de vingt ans, un souvenir inoubliable. Tous soulignent l'engagement du "patron, le général LECLERC, proche de ses hommes. C'est cet "esprit LECLERC" qui survit encore chez les survivants qui a permis en grande partie la réussite de la 2ème DB. Après Paris, la division prend la direction de l'Alsace et rencontre une résistance allemande dans les Vosges. LECLERC surprend ces derniersfaisant passer ses blindés par les cols de Saverne. Après la libération de Strasbourg, ce fut du "tourisme" jusqu'à Munich. L'épopée de la 2ème DB s'achève avec la prise du Berghof, le nid d'aigle d'HITLER, le 4 mai 1945.

Émission

Edition spéciale Basse Normandie

Production

producteur ou co-producteur

France 3 Normandie

Générique

journaliste

Myriam Libert

journaliste reporter d'images

Philippe Derouet

participant

Robert Guillot

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.