Futur antérieur : Edouard Manet
Nuits magnétiques

audio 08 juin 1983 419 vues 01h 24min 04s
A l'occasion de l'exposition des oeuvres du peintre Edouard Manet au centre Georges Pompidou et au Grand Palais, Jean DAIVE consacre son émission au maître des impressionnistes. Il s'entoure des peintres Jean Pierre BERTRAND, Joerg ORTNER, Jean Michel ALBEROLA qui parleront de leur rapport à Manet et de leurs travaux, puis de Constantin BYZANTIOS (peintre), d'Isabelle MONOD FONTAINE (conservatrice au musée Georges Pompidou) et de Françoise CACHIN (conservatrice au musée d'Orsay) pour décrire les grandes toiles de Manet. Dominique FOURCADE fera découvrir le travail sur la forme et enfin Philippe LACOUE LABARTHE et Marcellin PLEYNET parleront de la modernité d'Edouard Manet.Alternance d'entretiens, d'extraits musicaux (disques du commerce) et de lecture de textes de Charles Baudelaire et de Georges Bataille par Jean DAIVE.Fichier 1 : - 0'04'' : Générique début et annonce - 1'10'' : Jean DAIVE débute la présentation de l'émission par la lecture d'une lettre du 11 mai 1865 de Charles Baudelaire à Manet (1'22''). - 4'56" : Philippe LACOUE LABARTHE, à propos du portrait de Jeanne DUVAL" La maîtresse de BAUDELAIRE ", la modernité au sens baudelairien, l'étrangeté de son style," Le déjeuner sur l'herbe ". - 11'11" : Dominique FOURCADE au Grand Palais devant "Le déjeuner sur l'Herbe" et "Olympia", il parle de la "révolution manesque", les problèmes abordés dans une toile, il exprime ce qu'il éprouve, les rapports entre l'atmosphère, les volumes et les formes, le sujet principal de son métier de peintre, à propos de la toile mystérieuse "La femme au perroquet", MANET et la parole. - 17'48'' : Jean Michel ALBEROLA commente son travail à partir des toiles de MANET et de ce qu'il ressent face à ses toiles. - 20'09'' : Philippe LACOUE LABARTHE : les superpositions de blanc, les reflets, l'absence de profondeur de champ, les aplats, le rapport à l'image. - 23'20 " :Jean Pierre BERTRAND exprime ce qu'il aime chez MANET, il détaille" Le déjeuner sur l'herbe ", parle de simulacre chez MANET. - 26'35'' : Isabelle FONTAINE explique ce qu'elle ressent en regardant" Le déjeuner sur l'herbe " - 29'08" : Jean Pierre BERTRAND revient sur la notion de simulacre, les tableaux : "La maîtresse de BAUDELAIRE", "Olympia", "Le balcon". - 32'57'' : Jean Michel ALBEROLA : le regard et la place de Berthe MORISOT dans le tableau "Le balcon", un certain effroi chez le peintre. - 36'46 " :Jean Pierre BERTRAND : l'importance de certains détails, MANET : un homme ambigu.Fichier 2 : - 0'00' : Jean Pierre BERTRAND suite : son rapport à la femme," Le déjeuner sur l'herbe "est un tableau énigmatique. - 2'14" : Marcelin PLEYNET trace le portrait de MANET, ses origines de grands bourgeois, ses contradictions, son rapport à l'art et au dix-neuvième siècle, ses doutes, un homme marqué par Le romantisme, il observe que les deux grands tableaux de nus ; "Le déjeuner sur l'herbe" et "Olympia" sont contemporains de son mariage et de la mort de son père. Marcelin PLEYNET énumère une série de faits dramatiques de la vie de MANET, il pense que l'on peut considérer certains tableaux comme des commentaires de MANET des grands moments de l'histoire de l'art, "La Musique aux Tuileries", il s'attarde sur une phrase de MALLARME à propos du tableau "La Musique aux Tuileries" : "il y a chez MANET quelque chose de sombre et de surnaturel", le véritable scandale de MANET vient de l'image qu'il a présenté à la bourgeoisie. L'oeuvre de MANET est intimement liée à sa biographie, à propos de son fils naturel, le tableau "Le portrait de MALLARME". - 15'51 " : Dominique FOURCADE : le desserrement de la peinture, la violence du tableau : "Le christ mort aux anges". - 19'24 " : Lecture d'un texte de Georges BATAILLE de 1955 par Jean DAIVE. Constantin BYZANTIOS analyse chez le peintre Le travail de la lumière et surtout celui de la forme, la violence de son regard qui a choqué la bourgeoisie, il dit être troublé par la présence dans la peinture, il y a une totale invention à chaque tableau. - 25'11'' : Isabelle FONTAINE parle de son intérêt et du plaisir pour les tissus dans les tableaux de MANET, sa manière de peindre les parures. - 25'59'' : Constantin BYZANTIOS : sa façon de peindre les corps, la forme et la présence du corps. - 26'52'' : Dominique FOURCADE: "Le portrait de la maîtresse de BAUDELAIRE ", sa manière de peindre et l'image qui est secondaire. - 29'57'' : Françoise CACHIN: "Olympia ", l'absence de distance entre le modèle et le peintre. - 32'31" : Constantin BYZANTIOS revient sur l'époque pour analyser le scandale provoqué par MANET. - 34'26 " : Joerg ORTNER : son intérêt pour MANET et son travail à partir du tableau"Le déjeuner sur l'herbe ", ce qui est donné à voir, sa relation avec le tableau, il analyse le tableau, à propos du travail qu'il expose à Beaubourg"La main courante ". - 45'22'' : Désannonce

Émission

Nuits magnétiques

Générique

interprète

Jean Daive

participant

Jean Pierre Bertrand
Philippe Lacoue Labarthe
Françoise Cachin
Marcelin Pleynet
Dominique Fourcade
Isabelle Monod Fontaine
Joerg Ortner
Jean Michel Alberola
Constantin Byzantios

présentateur

Jean Daive

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.