Rétrospective de la Libération de Paris

audio 30 nov. -1 86 vues 30min 21s
Chronique sonore de Paris Libéré : montage d'archives, d'interviews, d'images sonores et d'extraits musicaux : - A 0'0 : l'appel aux armes, l'occupation de la préfecture de police ; détails sur la libération. - A 2'30 : interview de Pierre BLANCHAR sur le comité de libération du cinéma. - A 3'27 : Albert CAMUS lit le premier éditorial de "Combat". - A 4'51 : échos sonores de bataille de rues. - A 5'23 : interview de Paul ELUARD : Paris a retrouvé sa liberté. - A 6'50 : diffusion de l'appel à l'insurrection générale par le colonel Kléber et conversation entre un colonel FFI et un reporter : libération des postes de radio de Paris. - A 10'35 : Pierre ASSO lit un texte de Victor HUGO. - A 11'08 : reportage de Pierre CRENESSE dans le quartier République, bataille de rues, interview d'un membre des FFI. - A 15'36 : déclaration de Georges BIDAULT : sur la place de la République, il parle pendant la fusillade. - A 17'03 : interview de Bertrand d'ASTORG. - A 18'14 : le gouvernement demande aux curés de Paris de faire sonner les cloches pour l'entrée de l'armée de LECLERC. Résumé de l'action des FFI. - A 22'28 : appel téléphonique de Pierre CRENESSE à l'Hôtel de Ville.

Générique

réalisateur

Pierre Schaeffer

participant

Albert Camus
Paul Eluard
Georges Bidault
Pierre Blanchar
Pierre Asso
Bertrand d' Astorg

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.