Pierre Lieutaghi ou Le Langage des Arbres
La porte ouverte

video 23 déc. 1969 3340 vues 19min 55s
Pierre LIEUTAGHI, jeune écrivain retiré à Forcalquier, en Haute Provence, pour être plus proche de la nature, représente Le berger dans la "Nativité 1969" de l'émission. Claude SANTELLI s'entretient avec lui à son domicile, à propos tout d'abord des vertus médicinales des plantes, dans la médecine traditionnelle, notamment le gui. Il explique la «doctrine des signatures » de la Renaissance. Il évoque ensuite les arbres selon une approche mythologique, puis son rapport à la nature en tant qu'écrivain. Questionné sur le voyage dans la Lune, il regrette la destruction de la nature. A propos de Noël, Il explique le symbolisme de la bûche en Provence. En conclusion, il affirme le caractère sacré de toute vie, végétale ou humaine. L'entretien est ponctué d'images factuelles de l'écrivain, de son mas, et de gravures botaniques.

Émission

La porte ouverte

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Claude Santelli

illustrateur sonore

Betty Willemetz

directeur de la photo

André Lecoeuvre

participant

Pierre Lieutaghi

présentateur

Claude Santelli

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.