1957

Contes pour les grands : Le Cadeau

video 26 déc. 1957 178 vues 59min 27s
New York le 24 décembre 1910, Jim Mulligan, modeste employé de grand magasin, occupe avec sa jeune épouse un réduit sans cuisine dans un quartier populaire de Manhattan. Pour Noël, Madame Mulligan voudrait offrir à son époux une montre en or mais ses humbles économies n'y suffisent pas : elle décide alors de vendre à un brocanteur le chandelier en or, seul souvenir de sa défunte mère. Après son travail, Jim se laisse convaincre par un collègue d'aller prendre un verre en compagnie de vendeuses du magasin, Kitty et Molly, une jolie blonde qu'il embrasse, ne pouvant résister à son attirance. Sans cadeau pour sa femme, rongé par la culpabilité, il se précipite chez le brocanteur auquel il achète le chandelier persuadé qu'il fera la paire avec l'autre, mais à peine rentré il comprend tout en voulant dresser la table. Touché par l'attention de sa femme, il la serre dans ses bras et le couple passe un heureux réveillon.

Production

producteur ou co-producteur

RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE

Générique

réalisateur

Marcel Bluwal

interprète

Pierre Leproux
Colette Dereal
Jacques Riberolles
Betty Schneider
Pierre Moncorbier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.