Plateau : Bernard Kouchner et Yves Lacoste
Géopolis

video 17 mai 1996 2515 vues 16min 46s
Bernard KOUCHNER, député européen, et Yves LACOSTE, directeur de la revue Hérodote, s'entretiennent en plateau avec Claude SERILLON sur l'influence des médias en géopolitique. Le monde devient de plus en plus complexe et les relations entre les médias, l'humanitaire, le politique et l'opinion publique de plus en plus imbriquées.Bernard Kouchner parle de l'importance des médias et du pouvoir de l'image pour sensibiliser les politiques et l'opinion publique sur ce qui se passe dans le monde : "S'il n'y a pas de tapage, il n'y a pas d'intervention... l'humanitaire est toujours un échec de la politique". Il parle des grandes interventions d'aide humanitaire auxquelles il a participé.Puis le débat porte sur des conflits dits oubliés comme le Timor oriental et l'Algérie.

Émission

Géopolis

Production

producteur ou co-producteur

France 2

Générique

journaliste

Claude Sérillon

participant

Bernard Kouchner
Yves Lacoste

Irlande : reportage

Irlande : reportage

07/06/96

6214 vues

L'humanitaire

L'humanitaire

17/05/96

5965 vues

Egypte

Egypte

25/06/95

1451 vues

Congo-ELF/ELF-Congo

Congo-ELF/ELF-Congo

30/10/94

6243 vues

Interview Mobutu

Interview Mobutu

30/10/94

18757 vues

Mali : l'Etat militaire

Mali : l'Etat militaire

16/10/93

8872 vues

Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.