Vidocq, un escroc au service de la police

1968

Le film "L'empereur de Paris" est sorti ce mercredi dans les salles. Un film qui retrace l'ascension d'Eugène-François Vidocq, un célèbre escroc au service de la police durant le 19ème siècle.

Eugène-François Vidocq commet ses premiers larcins dès l'âge de 13 ans. Doté d'un physique impressionnant, il connait ses premières heures de gloire à la fin du 18ème siècle. Il est alors condamné à huit ans de travaux forcés pour "faux en écritures publiques et authentiques".

Intelligent, Vidocq est passé maître dans l'art du déguisement. A chaque incarcération, il réussit à s'évader. Il parvient à s'échapper du bagne de Brest en 1798 puis de Toulon en 1800. Le forçat commence alors par acquérir une réputation et une renommée sans égales dans le milieu.

Pierre Desgraupes recevait le dramaturge et scénariste Georges Neveu en 1968 dans l'émission "Lectures pour tous". Auteur de la préface du livre "Histoire de Vidocq", il a aussi été le dialoguiste de la série Vidocq diffusée sur la première chaîne de l'ORTF en 1967. Georges Neveu revenait sur les différents déguisements de Vidocq : "A chaque fois, il s'est évadé sous un déguisement différent : en curé, en directeur, en général. Même sorti, il continuait à se déguiser pour échapper à la police et à jouer des personnages. Il fait ainsi le faux romancier. Si il avait pu écrire, il aurait été Balzac."  D'ailleurs, Vidocq a inspiré Honoré de Balzac pour son célèbre personnage de Vautrin.

Petit à petit, Vidocq deviendra un indicateur pour la police. En 1811, il est même placé à la tête de la "Brigade de Sûreté" par le préfet de police Pasquier. Lors de ses séjours en prison, il réussit à recueillir des informations sur plusieurs évadés et à les faire arrêter. Son rôle d'espion fait des merveilles. En 1813, plus de 800 arrestations auront lieu grâce à Vidocq. Le Roi Louis XVIII finira par le gracier en 1818.

En 1827, à l'âge de 52 ans, il démissionne de sa fonction de chef de la "Brigade de Sûreté" et s'installe à Saint-Mandé près de Paris. Il invente le papier infalsifiable et se consacre à ses mémoires qui connaissent un énorme succès. Quelques années plus tard, il crée la première agence de détectives privés : "Le Bureau de Renseignements dans l’Intérêt du Commerce". Finalement, Eugène-François Vidocq s'éteint le 11 mai 1857 à l'âge de 81 ans.

Romans, adaptations télévisées et cinématographiques, bandes-dessinées et même jeux-vidéo, Vidocq a eu une place très importante dans l'imagination populaire française. La plus connue des adaptations étant "Les Nouvelles Aventures de Vidocq", réalisée par Georges Neveu et Marcel Bluwal pour l'ORTF au début des années 1970, avec Claude Brasseur dans le rôle titre.

1970

Rédaction Ina le 17/12/2018 à 16:05.
Dernière mise à jour le 20/12/2018 à 09:17.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.