Tatiana de Rosnay

La célébrité : une marque de famille

Tatiana de Rosnay est née en 1961 d'une mère britannique et d'un père Français, le biologiste Joël de Rosnay. La jeune fille s'épanouit dans un milieu familial ou célébrité rime avec créativité, audace et originalité.

Son grand père paternel est le peintre Gaëtan de Rosnay. Son oncle , le navigateur et aventurier Arnaud de Rosnay, disparu en mer de Chine en 1984. Avec un tel héritage familial, difficile de trouver sa place et de se faire son propre nom.

Tatiana commence par voyager. Elle vit entre Paris, Boston et l'Angleterre. Elle s'installe définitivement dans la capitale française en 1984, où elle exerce dans un 1er temps le métier d'attachée de presse puis de journaliste pour "Elle" et "Psychologie magazine".

Un écrivain à succès

En 1992, la jeune femme écrit un 1er roman "L'appartement témoin". En 2003, "La mémoire des murs", un thriller à rebondissements, remporte un succès notable. Sa carrière littéraire est lancée.

Le succès s'installe définitivement en 2006 avec la parution de "Elle s'appelait Sarah". Le récit évoque les sombres heures de la rafle du Vel d'Hiv à travers l'enquête d'une journaliste américaine 60 ans après les faits. Le roman, traduit en 20 langues, est adapté au cinéma par Gilles Paquet Brenner en 2010. Le rôle titre est tenu par Christine Scott Thomas.

Depuis ce succès international, Tatiana de Rosnay enchaine les livres : "Boomerang" en 2009, "Rose" en 2010.

La reconnaissance du métier

En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition, dont "Livres-Hebdo" en France et "The bookseller"en Grande-Bretagne, place Tatiana de Rosnay à la 8ème place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009.

En janvier 2011, elle se plaçait en 2011, en 5ème position du classement Le Figaro des écrivains français les plus lus.

Rédaction Ina le 21/02/2013 à 15:23.
Dernière mise à jour le 11/04/2015 à 11:52.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.