Renoir de père en fils

Auguste Renoir est mort le 3 décembre 1919. Il y a le peintre, Auguste Renoir et puis son fils, le cinéaste Jean Renoir. Tous deux ont révolutionné leur art respectif. Retrouvons Jean Renoir évoquer ce père original et talentueux, à travers quelques anecdotes sur sa vie personnelles et son oeuvre.

"Mon père n'est pas un homme à anecdotes."

En 1968, dans l'émission Les bonnes adresses du passé, le réalisateur évoque ainsi son père : "Mon père n'est pas un homme à anecdotes". Il raconte donc un souvenir, datant de l'époque où son père était paralysé après une chute de vélo, et qui illustre bien son caractère complexe. Alors qu'il pouvait retrouver l'usage de ses jambes grâce à une médecin viennois, le peintre refuse de faire les efforts nécessaires pour guérir. Car l'énergie dispensée à la guérison l'aurait privé de l'énergie de création et l'aurait empêché - selon lui - de continuer à peindre... 

"Finalement tout l'aboutissement de la recherche de mon père ça a été sa dernière période."

Toujours en 1968, dans l'émission L'Invité du dimanche, Jean Renoir évoque son livre Auguste Renoir par Jean Renoir, consacré à son père. A partir de photos et de représentations, le cinéaste revient sur les grandes étapes de l'oeuvre paternelle, son évolution. Ces œuvres ne se rattachent pas à des souvenirs personnels car il était trop jeune à l'époque où son père peignait dans la mouvance impressionniste.

"Finalement tout l'aboutissement de la recherche de mon père ça a été sa dernière période. Une période d'exaltation de lui-même où il s'adresse plus directement au public. Une période plus intensément subjective que les autres périodes. On peut la qualifier d'abstraite. C'est l'aboutissement d'une recherche nombreuse, d'une maîtrise absolue des moyens. Une telle maîtrise qu'il pouvait se permettre d'oublier ces moyens et une telle technique qu'il pouvait négliger cette technique".

Pour lui ce sont Les grandes baigneuses, conservées au Louvre, qui illustrent le mieux cette période.

 "Un bon modèle, c'est une peau qui ne repousse pas la lumière."

Dans cette émission audio de 1969, Carte blanche à Auguste Renoir, Jean Renoir revient notamment sur la manière dont son père choisissait ses modèles, avec une méthode pas vraiment orthodoxe... il abordait des jeunes filles dans la rue pour les faire poser nues. Pour amadouer leurs mères, il leur offrait des choux à la crème. Parfois, il offrait de beaux chapeaux à ses modèles. Il faisait beaucoup poser ses amis, comme dans le tableau Le bal du moulin de la galette de 1876.

Il aimait peindre ses enfants, Claude son frère et le surprendre lui dans ses jeux "Il ne voulait pas que je pose, il faisait des tableaux de moi quand je faisais autre chose." Il adorait peindre Gabrielle, la nièce de sa femme.

Jean Renoir à six ans

Pour aller plus loin

Jean Renoir évoque son père auguste (Entretien audio, canel de diffusion Marseille-Provence, 1962)

Entretiens avec... Jean Renoir. Série de 15 entretiens audio de Jean Renoir par Jean Serge (1958, Pack audio)

Quand Jean devint Renoir (documentaire, Premium, 30 avril 2017)

Jean Renoir et son père

Florence Dartois

Rédaction Ina le 31/10/2018 à 16:24.
Dernière mise à jour le 27/11/2019 à 17:46.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.