Le cinéma muet

Les apôtres

Les frères Lumière, Georges Méliès, Charlie Chaplin, Max Linder... sont des noms qui ont fait non seulement les grandes heures du cinéma muet mais qui ont également été les précurseurs de ce que l'on nomme le 7ème Art. Retour sur la naissance et la grande aventure du cinéma sans paroles.

Cinéma muet

C'est le 28 décembre 1885 qu'a lieu, dans le sous-sol du Salon indien, place de l'Opéra à Paris, la première représentation publique de l'invention des frères Lumière : le cinématographe. Le public assiste à la projection de dix films très courts, dont La sortie de l'usine Lumière à Lyon et Le Jardinier (rebaptisé plus tard L'Arroseur arrosé).
Pendant une dizaine d'années, Louis et Auguste Lumière rayonnent de leur art et sont imités partout dans le monde. Intrigué et fasciné par cette invention, l'illusionniste George Méliès ne tarde pas à intégrer, au cinématographe, la scénographie du music-hall, du théâtre de variétés et l'art du trucage. C'est ainsi qu'il signe son 1er succès " Voyage dans la lune" en 1902.
Au début du XXe siècle, les techniques s'industrialisent et les premiers grands acteurs de ce cinéma sans paroles (mais pas sans sons de bruitage, musique enregistrée ou produite en directe) éclosent. Citons notamment Max Linder et Charlie Chaplin.
Le cinéma muet vit son âge d'or pendant le Première guerre mondiale et Hollywood aux Etats-Unis devient la capitale de cette invention devenue un art.
Mais L'avènement du cinéma parlant, peu avant 1930, va signer le déclin du muet et de ses vedettes.
Ina.fr vous propose de revivre la grande épopée du cinéma muet à travers cette sélection de 17 documents audio et vidéo et notamment des témoignages rares de Louis et Auguste Lumière, Georges Méliès, Charlie Chaplin, Buster Keaton, Billy Wilder....

Rédaction Ina le 16/02/2012 à 14:39.
Dernière mise à jour le 29/09/2015 à 16:23.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.