Le ballet de l'Opéra de Paris

Le Ballet de l’Opéra de Paris

En 1713, à la fin de son règne, Louis XIV, ce passionné de danse, décide de remettre de l’ordre dans les affaires de l’Académie royale de Musique, alors en difficulté. À côté d’une école de musique et d’une école d’instrument, il crée une école de danse au sein de l’opéra. Le monarque veut garantir la qualité de l’enseignement des futurs danseurs.

D’abord réservée aux adultes, l’école s’ouvre aux enfants à partir de 1784.

Sa vocation : la transmission du répertoire et l’ouverture à la création.

Cet enseignement définit et établit le style chorégraphique français, dont l’École de danse perpétue encore aujourd’hui la tradition. A l’occasion de ce tricentenaire, l’Opéra national de Paris et la Bibliothèque nationale de France organisent une exposition retraçant l’histoire du Ballet de l’Opéra, depuis Louis XIV jusqu’à nos jours.

L’occasion pour ina.fr de visiter ce haut lieu de la danse et de rencontrer ses étoiles et ses chorégraphes emblématiques à travers cinq playlists à cliquer...

A la découverte de l'école du ballet

Du petit rat...

... A l'étoile

Les chorégraphes

Répétitions et ballets

Rédaction Ina le 03/06/2013 à 15:47.
Dernière mise à jour le 23/04/2018 à 13:58.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.