La filmographie héroïque d'Harrison Ford

Des débuts mitigés

Harrison Ford est né le né le 13 juillet 1942 à Chicago, Illinois. Le jeune homme découvre le théâtre à l'université où il étudie l'anglais et la philosophie. Il abandonne rapidement les bancs de la fac pour ceux des castings. Les premières années sont décevantes, bien qu'à 24 ans, il ait décroché un contrat à la Columbia, le studio ne lui propose rien de conséquent. Il pense à abandonner, et devient charpentier. C'est grâce à ce job qu'il rencontre un directeur de casting qui va lui proposer un petit rôle dans  American graffiti (1973) de George Lucas.

L'année suivante, Francis Ford Coppola, alors jeune réalisateur prometteur lui donne un petit rôle dans Conversation secrète (1974) qui va remporter la Palme d'or. 

Malgré ces deux longs métrages, le comédien reste deux ans sans engagement. En 1976, sans grande conviction, il accepte l'offre de George Lucas qui lui propose le rôle de Han Solo dans La Guerre des étoiles. Cette fois, le destin lui sourit, le film devient culte et l'acteur entre au Panthéon des héros cinématographiques. Il a 35 ans !

Reportage sur la Guerre des étoiles avec les interviews du producteur Gary Kurtz sur les robots du film et la construction des maquettes, et des acteurs Carrie Fisher et Harrison Ford, à propos de leurs rôles.

L'étoffe d'un héros

A partir de ce moment, Harrison Ford va enchaîner les rôles de héros invincibles.

En 1981, l'acteur évoque son rôle dans Blade Runner de Ridley Scott.

La même année, il enfile le costume d'un archéologue séduisant, un rien rebelle et sympathique : Indiana Jones dans Les Aventuriers de l'arche perdue (1981) et plus tard dans ses suites Indiana Jones et le temple maudit et Indiana Jones et la dernière croisade et Indiana Jones et le royaume de cristal de Steven Spielberg. Un rôle fétiche que l'on retrouvera dans un 5e opus en 2018.

Steven Spielberg et George Lucas sur le tournage l'Indiana Jones en 1981.

En 1985, Harrison Ford joue dans le film Witness de Peter Weir. Cette fois, il incarne un flic traqué et romantique pour lequel il obtiendra un Oscar. Dans cet entretien avec Philippe Labro, il compare le mode de vie non violent des Amish au sien. Il explique qu'en dehors des tournages, il essaye de vivre normalement pour ne pas perdre le sens des réalités.

Suivront deux semi échecs commerciaux : Mosquito Coast de Peter Weir.

Et Frantic (1988) de Roman Polanski.

Reportage sur le tournage, 1988

La période blockbusters

A partir des années 90, Harrison Ford va surtout jouer dans des blockbusters à gros budgets.  Comme dans Le fugitif. L'acteur y interprète un mari accusé d'avoir tué sa femme et pourchassé par un sheriff interprété par Tomy Lee Jones. 

"J'aime maintenir la réalité du personnage dans les scènes d'action. Je ne juge pas les personnages que j'interprète".  C'est l'équilibre entre les deux personnages du film qui le rend intéressant. Je crois que j'ai une approche artisanale de mon travail. Raconter une histoire c'est vraiment quelque chose qui se construit pierre par pierre". 

En 1994, sous les traits de Jack Ryan, le membre de la CIA découvert dans Patriot games, il déclenche une émeute à Venise, où il vient présenter le techno-thriller, Danger immédiat. Il regrette l'époque où il avait visité la ville incognito.

En 1997, il incarne le président des États-Unis dans Air Force One. A Deauville, venu présenter le film, il explique humblement que ce rôle n'est pas différent des autres. "J'ai toujours aimé jouer le premier rôle. Il s'avoue, intéressé par "les aspects positifs de la nature humaine, par les personnages tenaces, opiniâtres, surmontant les moments difficiles."

Une soixantaine pimpante

Habitué des thrillers, comme dans Apparences de Robert Zemekis en 2000...

... et des films d'action tel K-19 : le piège des profondeurs, en 2002, le comédien a franchi le cap de la soixantaine avec élégance. 

En duplex de Deauville, l'acteur évoque sa grand-mère russe, parle du personnage qu'il interprète dans K 19, et donne son avis sur la part que doit prendre Hollywood au problème de terrorisme.

En 2007, Steven Spielberg ressuscite le mythique personnage d'Indiana Jones, qu'incarne à nouveau par Harrison Ford, âgé de 66 ans, dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal. Il est présenté à Cannes.

En 2009, invité d'honneur au festival de Deauville il avoue être heureux de tourner encore à l'aube de ses 70 ans.

Il enchaîne avec deux films plus sérieux qui auront peu de retentissement : Droit de passage traitant de l'immigration.

et Mesures exceptionnelles, l'histoire vraie d'un chercheur proche d'une découverte révolutionnaire.

En 2011, il partage l'affiche avec Diane Keaton sur le film Morning Glory dans lequel il joue le rôle d'un ancien grand reporter devenu présentateur capricieux d'une matinale, un peu à l'image de William Leymergie, à qui le comédien rend visite à l'occasion de la sortie du film.

Harrison Ford à télé matin, le 28 mars 2011

En 2011, Harrison Ford retrouve un production Spielberg aux côtés de Daniel Craig avec un western de science-fiction intitulé Cowboys & Envahisseurs.

L'heure de la retraite n'a pas encore sonné…

Après une période plus calme, à 71 ans, l'acteur renoue avec la science-fiction avec La Stratégie Ender qui sera un des grands succès du box-office 2013.

Il remplace Bruce Willis dans le troisième volet d'Expandables, où il incarne Max Drummer dans ce nouveau volet réunissant les acteurs les plus costauds d'Hollywood.

En 2015, Han Solo est de retour dans le Le 7e opus de Star Wars, mais chut, c'est un secret… Les fans sont à cran.

Rédaction Ina le 04/07/2017 à 12:11.
Dernière mise à jour le 04/07/2017 à 12:32.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.