L'écharpe tricolore des maires, un emblème bien français

Le 102e Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France se déroule du lundi 18 au jeudi 21 novembre 2019 à Paris, l'occasion de revenir sur l'emblème du maire : son écharpe tricolore. Comment est-elle fabriquée ? A quoi sert-elle ? Comment la porte-t-on ? Réponse en images.

Cette année, le thème du congrès porte sur « Les maires, au cœur de la République ». En plus de débattre, le congrès est chaque année l'occasion de porter l'emblème de la fonction de maire par excellence : l'écharpe tricolore. Symbole de l'autorité de l'édile lors des représentations officielles, c'est une tradition bien ancrée, avec ses codes et ses devoirs.

1977, pénurie de glands...

En 1977, ce reportage nous transporte chez un fabricant d'écharpes heureux ! Elections municipales obligent, son entreprise de fabrication près de Bar-le-Duc a dû faire face à un raz-de-marée de commandes d'écharpes. Visiblement heureux, il jubile devant la caméra à l'annonce de l'épuisement de son stock. Pour lui, le chiffre d'affaire est bouclé. Son grand problème, c'est le manque de glands ! Il s'explique : "Les glands argentés pour les écharpes sont totalement à sec et certains clients, qui n'ont pas pu en trouver à Paris, sont venus entre deux trains, pour être sûrs de les trouver en gare de Bar-le-Duc !"

Ce succès, il le doit peut-êre à sa créativité : "Et personnellement, je viens de déposer un nouveau modèle démontable et le moins cher du marché français !" Sur le ton de la confidence, il ajoute : "Je vais vous donner un petit secret commercial : nous gravons gratuitement au dos de la médaille le nom du maire, ce qui fait que lorsqu'il n'est plus maire, le futur maire est obligé d'en racheter un autre."

Et son prix, à l'époque, va de 350 francs (environ 50 euros) pour le collier jusqu'à 420 francs, remise déduite pour les nouveaux colliers, modèle République et pour aller jusqu'à près de 600 francs (90 euros) dans les colliers à chaîne.

Un succès inattendu : "Nous étions sidérés ! Trois jours avant le premier tour, nous avons vendu quand même des centaines d'écharpes, dont une commande pour 18 écharpes d'adjoints et de maire pour la même ville ! "

A la fin du reportage, le journaliste se fait un petit plaisir en s'offrant une belle écharpe tricolore. Mais chut ! Ce n'est pas légal…

2014, attention à la concurrence asiatique

En 2014, la tradition perdure même si la concurrence étrangère prend des parts de marché. A Gramont, près de Saint Etienne, on fait du made in France. L'écharpe est tissée et peut même être ajustée à la demande, c'est du sur-mesure : 11 cm de large, 2 m de long.

Il y a aussi, les fameux glands : doré pour le maire et argenté pour les adjoints. Mais attention, certains se fournissent en Asie, et là, il faut s'attendre à des déconvenues avec ces glands simplement collés. Dans l'entreprise lyonnaise de tissage Carlion, les machines-outils fabriquent les précieux symboles avec 3g d'or pour 20 mm de fil. Ce sont ensuite des couturières autrefois appelées "enjoliveuses" qui assemblent les pièces. Qualité assurée ! Comme le souligne le directeur : "Les nôtres, elles sont cousues, celles qui viennent d'Asie sont collées ! Alors les glands peuvent tomber à la première occasion". En France, une écharpe est vendue entre 15 et 60 euros. Trois fois plus que pour les asiatiques.

Et cet ouvrier de conclure : "j'espère qu'au moins les maires ils achètent français !"

Un marché de niche à fort potentiel et comme le souligne le commentaire "avec la loi sur le cumul des mandats : plus d'élus, ce sera peut-être aussi plus de ventes…"

Le tuto de Patrick Balkany pour bien porter l'écharpe tricolore

Le protocole est très précis comme l'expliquait le maire de Levallois, Patrick Balkany, en 1991.

"L'écharpe de maire est une écharpe qui se porte indifféremment, soit, autour de la taille, soit d'une épaule au côté. Toujours de l'épaule droite au côté gauche et le bleu vers le cou."

Mais attention, à ne pas confondre avec l'écharpe tricolore des députés, comme il l'explique avec le sourire : "elle ne se porte qu'en baudrier et toujours le rouge vers le cou."

Rédaction Ina le 15/11/2019 à 10:37.
Dernière mise à jour le 15/11/2019 à 15:46.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.