Festival des Nuits Sonores de Lyon

Dans les rues de Lyon, Festival des Nuits Sonores, 2003

Nuits sonores est un festival annuel de musique électronique et de musiques indépendantes qui se déroule chaque année au moi de mai. Il se déroule sur cinq jours à Lyon. Il est organisé par l'association "Arty Farty" depuis 2003.

Sa spécificité est d'investir des lieux emblématiques de la ville de Lyon, notamment rues, musées, friches industrielles, etc.

Le festival des Nuits Sonores de Lyon n'attend pas le coucher du soleil pour faire danser les Lyonnais. Promenade au cœur de la ville électro et techno pour la première édition de ce festival consacré aux musiques électroniques. Le reportage prend la température dans plusieurs lieux associés au festival : dans la rue de l'Arbre Sec, au Ninkasi, sur la péniche la Marquise, au Musée d'Art Contemporain, à la discothèque l'Ambassade, au bar le Sirius. Aperçu des DJ sets…

2003

2003. Promenade au coeur de la ville lyonnaise pour le festival des Nuits Sonores

2003

2003. Lyon : bilan des nuits sonores

2004. Interview de Vincent Carry, directeur du. Il évoque l'une des particularités de ce festival qui est de se dérouler dans différents lieux de la ville de Lyon, outre les sites des "Subsistances", de la "Sucrière" ou la piscine du Rhône. Autres caractéristiques : un certain nombre de manifestations sont gratuites et les collaborations avec les associations locales sont nombreuses.

2004

Multipistes : Vincent Carry à propos de la 2ème édition des Nuits sonores (audio)

 

2010. Didier Varrod, en direct de la piscine du Rhône de Lyon, à l'occasion de la 8ème édition du festival de musique électronique des Nuits sonores, interviewe l'artiste DJ Chloé qui va clôturer le festival par un live électro. Ce soir-là, elle joue pour la première fois son dernier album "One In Other", aux côtés de l'artiste Transforma, qui exécutera un live visuel. Cette interview est suivie d'une brève interview d'Antoine, runner bénévole, qui s'est occupé de l'artiste Chloé durant le festival.

2010

Électron libre : Interview de Dj Chloé au festival des Nuits sonores de Lyon, 2010 (audio)

2012. A l'occasion du 10e anniversaire des Nuits Sonores, France Info a choisi de réunir, le temps d'une interview croisée, trois des acteurs de la scène électro française actuelle : Laurent Garnier, Pedro Winter et Vincent Carry.

2012

Les Nuits Sonores ont 10 ans, 2012 (Radio filmée)

2012. Le parrain de la 10e édition est Jean-Michel Jarre, qui a découvert dans la cour redécorée de l'Hôtel-Dieu, ses morceaux revisités par trois artistes locaux. Verres à la main, lunettes de soleil, sur des chaises longues, les fans d'électro ont répondu présent à la première soirée du festival à la renommée européenne qui se tient jusqu'à dimanche.

2012

Le festival des "Nuit sonores" fête ses dix ans à Lyon (AFP)

2015. Vincent Carry, directeur des Nuits Sonores, est invité sur le plateau du JT pour présenter la 11ème édition du festival. En salle ou en plein air, de jour comme de nuit, des performances de musique électronique sont programmées de 15 h à 6 heures du matin, avec des artistes allant de Carl Cox à Laurent Garnier. L'organisateur revient sur la genèse du festival et son évolution, ainsi que sur sa programmation qui ne met pas l'accès sur des têtes d'affiche.

2013

Vincent Carry, organisateur des Nuits Sonores, 2015 

2013. Laurence Pierre s'entretient avec Vincent Carry, directeur des Nuits Sonores. Il souligne la volonté des organisateurs du festival, depuis son origine en 2003, d'investir des lieux, petits ou grands, qui ont un patrimoine industriel remarquable. Ces lieux, tels que la sucrière ou le marché gare, sont mis en valeur par des architectes et des scénographes pour accueillir des artistes de la culture électronique et numérique ainsi que 10 000 festivaliers par soir. Il insiste sur l'ambition de ce festival de rester pointu dans ses choix artistiques, de favoriser les artistes émergents et de ne pas devenir trop grand.

2013

Addiction: Vincent Carry à propos des Nuits sonores, 2013 (audio)

2015. Les Nuits Sonores fêtent leur 13ème édition. Ce festival de musiques électroniques s'est développé en parallèle de la transformation du quartier Confluence : de concerts underground dans des lieux plus ou moins sécurisés comme les friches industrielles et notamment l'emblématique marché de la gare. Le festival propose des animations culturelles de jour comme de nuit dans le nouveau quartier.

Rétrospective sur le quartier Confluence, qui est passé de friche industrielle à lieu d'habitation moderne portant la griffe des grands architectes internationaux. Le marché de Gros, lieu phare des nuits sonores, sera réhabilité dans les prochaines années et n'accueillera plus de concerts du festival, qui investiront d'autres lieux.

Interview du DJ Agoria, à propos de l'atmosphère du quartier gare, d'Antoine Trollat, architecte des Nuits Sonores "Looking for architecture" et de Vincent Carry, directeur des Nuits Sonores, sur la transformation architecturale du quartier, micro-trottoir auprès de festivaliers.

2015

Dossier : Les nuits sonores et le quartier Confluence, 2015

Pour aller plus loin

Le site officiel Nuits Sonores

La fête des lumière de Lyon (article)

Le festival Lumière (article)

L'album vidéo Part-Dieu (mini site)

Lyon (article)

Chronologie des maires de Lyon (article de 2014 à l'occasion des municipales)

Rédaction Ina le 22/05/2017 à 17:09.
Dernière mise à jour le 22/05/2017 à 17:39.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.