Dachau, le premier camp de concentration nazi

ATTENTION, CERTAINES IMAGES SONT SUSCEPTIBLES DE HEURTER LES PLUS SENSIBLES

Dachau fut le premier camp de concentration du IIIe Reich. "Inauguré" en mars 1933 pour recevoir les Allemands hostiles au régime nazi, il est transformé en 1939 en camp de déportation. Jusqu'en 1945, il recevra jusqu'à 250 000 détenus. Sur ce total, 70 000 périrent et seuls 33 000 prisonniers furent libérés entre le 28 et le 29 avril 1945 par la 7ème armée américaine.

Parmi les survivants, Edmond Michelet, qui, en 1970, évoquait cette expérience douloureuse, néanmoins remplie d'humanité et teintée de nostalgie.

"Lorsque l'homme est capable de franchir un obstacle d'une telle dimension, alors, il redresse la taille et il est fier de l'humanité".

En mai 1945, découverte près du camp, d'un train, encore rempli de victimes. Une barbarie innommable…

Mai 1947. Des anciens de Dachau rendent hommage au Soldat inconnu. Les prisonniers raniment la flamme alors que d'autres font une haie d'honneur en se tenant par la main. (Document muet)

1959. Pèlerinage d'une délégation catholique au camp de Dachau. La visite du camp est ponctuée d'images d'archives : mirador, monuments, fours crématoires... (Document muet)

1964. Les vieux bâtiments du camp de Dachau sont détruits, notamment des baraquements où se trouvaient les déportés. Cérémonie à la mémoire des déportés.

1965. Anniversaire de la libération du camps. Images d'archives de l'arrivée des Américains en avril 1945.

1968. Inauguration d'un mémorial et d'une sculpture en mémoire des déportés du camp de Dachau. La cérémonie est interrompue par de jeunes manifestants socialistes contre la présence de membres de l'OTAN. Un ancien déporté portant un costume de déporté participe à la cérémonie.

Dachau était le seul camp où Himmler avait autorisé la construction d'une église, pourtant 2000 prêtres périrent entre ces barbelés. Edmond Michelet se souvient.

1995. Pour le 50e anniversaire de la libération des camps, certains survivants reviennent sur les lieux de leur martyr. A Dachau désormais vide, René Vaissier revit son calvaire.

Novembre 2014. La porte d'entrée surmontée de l'inscription "Arbeit macht Frei" (le travail rend libre) du camp de concentration de Dachau est volé.

Pour aller plus loin

Retrouvez aussi nos grands entretiens sur la Shoah et nos dossiers sur Auschwitz, Buchenwald et la rafle du Vel d'Hiv

Rédaction Ina le 20/04/2015 à 18:05.
Dernière mise à jour le 08/03/2018 à 16:59.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.