Coco Chanel en 1969, "qu'est ce que ça peut nous foutre la Lune !"

Le 21 juillet 1969, la société toute entière se prenait de passion pour l'exploit d'Apollo 11. Toute ? Non. Coco Chanel ne s'intéressait pas du tout à ce qu'il se passait "la-haut", se demandant bien ce que ça "peut nous foutre tout ça !". Une archive drôle, étonnante, lunaire ! 

« Ça vous intéresse de savoir ce qu'il se passe là haut ? Vous ne le saurez jamais. Ça va faire beaucoup de littérature, ça va faire beaucoup de bien à certaines gens, les journaux se seront très bien vendus pendant 48h, mais qu'est ce que ça peut nous foutre tout ça, nous savons bien que nous n'irons pas dans la Lune ?" Pour la styliste Coco Chanel, pas de doute, ce qu'il se passe entre la Terre et la Lune n'est pas véritablement sa tasse de thé. Agacée par le remue ménage médiatique, Chanel estime qu'Apollo 11, "c'est pour amuser le public", un cache misère destiné à faire oublier la "pourriture". Une aventure collective qui s'apparente plus selon elle à un "cours de catéchisme", enseigné par des "savants à des ignorants". Et de terminer sa saillie par une boutade : "Vous croyez qu'on va se construire des petites cabanes là-haut ? Et qu'il y aura un service d'avion, trois fois par semaine ? Ah non, en tout cas, tout ça devient absurde !

Rédaction Ina le 19/07/2019 à 18:38.
Dernière mise à jour le 19/07/2019 à 18:53.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.