Cinq colonnes à la une

1961

Premier magazine d'information de l'histoire de la télévision, "Cinq colonnes à la une" a réussi le pari d'intéresser le grand public à l'actualité sociale, politique et internationale. Son secret : des images chocs, une analyse complète et une diversité de tonalités.

Apparu sur les écrans le vendredi 9 janvier 1959 à 20h30, Cinq colonnes à la une fut le premier magazine d'information de la télévision. Pierre Lazareff (directeur de France Soir), Pierre Dumayet, Pierre Desgraupes et Igor Barrère, concepteurs et présentateurs de l'émission, ont relevé et gagné le défi d'intéresser le grand public à l'actualité sociale, politique et internationale.

L'actualité au format magazine

Les records d'audience enregistrés à chaque diffusion (un vendredi par mois à 20h30) découlaient en grande partie d'un réel effort technique. Les téléspectateurs recevaient en effet chez eux des images sensationnelles tournées au cœur des événements et provenant du monde entier. Une performance complétée par la mise en place d'interviews en direct et de duplex et parfois au mépris de la censure...

1999

Les sujets les plus variés

L'analyse tenait aussi une place primordiale au sein du magazine : différentes rubriques étaient ainsi consacrées à l'étude et au décryptage de l'actualité. Enquête tandem proposait à partir de 1963 deux visions d'un même problème. Deux ans plus tard Le livre blanc offrait un ensemble de plusieurs reportages sur un même thème…

Voici par exemple une émission de 1965 consacrée à un livre blanc du magazine sur l'agriculture. En salle de projection, Edgar Pisani, le ministre de l'agriculture, suit et commente ce dossier, sur le problème paysan.

1965

 

Afin d'intéresser les téléspectateurs tout au long de l'émission, l'équipe de Cinq colonnes à la une observait une stricte alternance entre un sujet plutôt grave puis un autre plus léger. Ainsi, un reportage sur la crise algérienne (abordée d'ailleurs ici pour première fois) était suivi d'un autre sur un concours de Hoola Hop aux Etats-Unis ou un portrait d'une certaine Brigitte Bardot, alors star montante du cinéma français.

Reportage diffusé à Noël 1959, réalisé auprès des troupes françaises en Algérie.

1959

France Roche interviewe "BB" en 1959.

1959

Un document sur la guerre du Vietnam pouvait faire suite à une interview de Johnny Hallyday ou sur le champion de Boxe Mohammed Ali...

La section Anderson, 1967.

1967

Reportage dans l'intimité de Mohammed Ali en 1969 qui s'affirme toujours être le meilleur boxeur du monde bien que depuis sa conversion à l'Islam il soit plus prédicateur que boxeur.

1968

De la presse à l'écran

Mais la grande révolution du magazine réside bel et bien dans la manière de traiter l'information. En homme de presse, Pierre Lazareff a ainsi tenté le pari d'apporter les techniques du grand journalisme à la télévision. Pari réussi ! Après cent trois épisodes, Cinq colonnes à la une doit pourtant s'arrêter le 3 mai 1968, accablé par la concurrence et plus probablement d'après ses producteurs en 1990, parce qu'ils avaient "fait la grève en 1968

1990

 Les "Pierre" de Cinq colonnes à la Une

Rédaction Ina le 14/02/2007 à 00:00.
Dernière mise à jour le 10/01/2019 à 11:52.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.