Champagne, froufrous… Top 7 des cercueils les plus insolites !

A l'occasion du salon de l'art funéraire qui se tient à Paris jusqu'au 22 novembre, tour d'horizon de choix du dernier "véhicule" qui nous conduira un jour vers l'au-delà... Autant être confortablement installé pour ce voyage sans retour … en bois précieux, high-tech ou écolo, le cercueil se décline à l'infini. Top 7 des cercueils les plus insolites !

"De toute façon, moi je crois à la vie après la mort, alors autant y aller dans les meilleures conditions possibles et pourquoi pas avec des froufrous ?".

Et oui ! Pourquoi pas ? Croisé au détour d'une allée du premier salon international de l'art funéraire en 1987, cet homme résume bien l'importance du choix d'un cercueil.

Pour ceux qui préfèrent se faire enterrer, le choix est vaste et les dernières tendances de la mort se décident d'après les dernières études de marché : pierres tombales de toutes les tailles, de toutes les formes, pour tous les budgets. Cercueil en bois précieux au capitonnage coloré et moelleux… L'art funéraire avant d'être un art est avant tout un business... qui rapporte semble-t-il !

"En 1937, le 1er septembre ma vie a basculé complètement… j'ai eu un terrible accident et j'ai été considéré comme mort…"

Le confort semblait crucial pour le quidam du salon, mais pour d'autres, la sécurité passe au premier plan. Pour cet ancien mécanicien qui faillit se faire enterrer vivant en 1937, le cercueil est une assurance survie. Il l'a conçu pour être certain de survivre sous terre avant d'envoyer un SOS à la surface. "Au lieu de se payer une couronne, on pourrait se payer un ensemble - de survie - à l'intérieur pour le prix d'une couronne". C'est du bon sens en effet ! Et Angel Hays a tout prévu… même les "waters". Dans son atelier, il nous présente son invention : le cercueil électronique. Suivez le guide.

"Si je plonge en bas, c'est que j'ai idée de boire le champagne après…"

En 1974, notre inventeur mortuaire teste son cercueil high-tech à la Foire de Saint-Aulaye en se faisant enterrer vivant. Avant son exploit, Angel emporte des provisions plutôt frugales : des casse-croûtes et une bonne bouteille de vin. Trente heures plus tard, notre ressuscité a fait un heureux… l'organisateur du défi dont les caisses sont désormais remplies de monnaies sonnantes et trébuchantes.

 "Ça c'est le cercueil voyage qui rappelle les ambiances voyages ici, le Colisée".

Cercueils floqués à l'image de votre passion, cette société nîmoise propose de customiser votre cercueil pour un enterrement inoubliable : ambiance tropicale ou camarguaise, adaptés au goût du défunt, à vous de juger.

"Il y a tout un lobby du funéraire qui pousse à ce que les obsèques soient très chères et qui incluent des produits et des actes polluants "

Toute votre vie vous avez essayé de réduire votre empreinte carbone et à l'heure de votre mort, vous devenez un pollueur involontaire… Alors peut-on être enterré écolo ? Oui, mais pour l'instant cela reste compliqué. Du cimetière forêt au cercueil en carton recyclé, il existe tout de même des solutions pour que votre corps, déposé dans un réceptacle compostable, devienne un humus nourrissant pour les sols.

"Le cercueil écologique est une alternative entre l'inhumation et la crémation"

En 2008, le réseau Natura met en vente le premier cercueil entièrement biodégradable. Sa fabrication économise les ressources en eau et en énergie. Visite de la société qui les fabrique dans le Morbihan à Pontivy. Mais son coût est supérieur de 5 à 10% au prix classique.

"Vous avez quelque chose qui est hyper écologique, avec un intérieur en carton et vous avez un rhabillage bois qui fait que vous n'êtes pas du tout dans une boîte à chaussure"

Encore plus écologique et économique : le cercueil en carton.

En 2015, une entreprise du Nord "Artcoffins" se lance dans le cercueil en carton. Et ça marche... les familles le réclamaient, ils l'ont fait. Il faut dire qu'ils ressemblent étrangement aux "vrais" cercueils... Pour beaucoup moins cher… 500 euros avec les accessoires…

Rédaction Ina le 30/10/2017 à 16:54.
Dernière mise à jour le 15/11/2019 à 16:00.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.