Bernard et Bertrand Blier, la passion du cinéma de père en fils

Cette semaine Bertrand Blier sort son nouveau film Convoi exceptionnel et fête ses 80 ans ! Cinéaste iconoclaste et anticonformiste, il s'est fait un nom au cinéma, parvenant à se démarquer d'un père plutôt imposant, l'acteur Bernard Blier. Que pensait ce papa de son fils ? Quelles étaient leur "relation de cinéma" ? Réponse en images.

Pas facile d'être le "fils de", mais Bertrand Blier s'en est bien sorti. Né le 14 mars 1939, Bertrand Blier a mené une carrière de réalisateur, d'écrivain et d'auteur de pièces de théâtre prolifique. 

"Il a décidé de faire du cinéma, d'écrire et j'étais ravi."

Mais que pensait son célèbre papa de la carrière de réalisateur de son fils ? En 1981, Gérard Holtz demandait à Bernard Blier de s'exprimer à ce sujet. En premier lieu, l'acteur soulignait avoir très peu aidé son fils à se lancer dans le cinéma : "La seule chose que j'ai pu faire pour lui, c'est de lui éviter de frapper à des mauvaises portes. Je l'ai présenté à un assistant très important qui était l'assistant de Henri-Georges Clouzot, de René Clair, qui s'appelle Serge Vallin et il a fait ses stages avec lui. C'était un redoutable assistant, à tel point qu'après il a pratiquement fallu l'envoyer au "sana", tellement il en a bavé. Mais c'est tout ce que j'ai pu faire pour lui."

L'acteur expliquait ensuite qu'enfant, son fils ne venait jamais le voir sur les tournages, d'où son étonnement lorsqu'il a voulu entrer dans le monde du cinéma : "Je ne m'attendais pas du tout à cette évolution parce qu'il a fait des études absolument normales, plutôt bonnes. Meilleures que les miennes en tout cas et puis, un jour, il a décidé de faire du cinéma, d'écrire et j'étais ravi."

"Ça me plait beaucoup plus, parce c'est un très bon metteur-en-scène d'acteurs..."

L'autre grande fierté de ce papa heureux, c'est d'avoir tourné sous la direction de son fils devenu réalisateur : "Ça s'est passé très normalement. Dans le premier film qui s'appelait Break down, il y a eu des problèmes mais qui n'ont rien à voir avec le réalisateur. Mais sinon, je tourne avec lui comme je tournerais avec un autre réalisateur. Ça me plait beaucoup plus, parce que d'abord, c'est un très bon metteur-en-scène d'acteurs et puis, parce que je le vois un peu plus que l'habitude. C'est tout."

Bernard Blier reconnaissait quand même que pour son fils, ça avait dû être "une gêne" que son père soit un acteur connu : "J'ai pû l'aider au départ mais après, il ne m'en a jamais parlé mais je suis persuadé qu'il a dû avoir des problèmes dans la mesure où il tombait sur des gens qui lui disaient : "toi t'es un fils à papa". Oui, je crois que c'est en général un handicap mais pas terrible hein."

Sur son travail, Bernard Blier admettait avec fierté que : "c'est un grand metteur en scène, il est au top niveau maintenant."

"Vous savez, diriger un bon acteur, même si c'est son père, c'est sans problème."

Après cette interview surprise, Bertrand Blier, reçu dans l'émission L'invité du jeudi, réagissait aux propos de son père, à commencer par ceux concernant ses études "brillantes", un peu surestimées selon lui : "Ça, je ne suis pas d'accord mais ça vient peut-être du fait que les miennes étaient meilleures que les siennes. Il confiait que leurs rapports acteur-réalisateur étaient très simples : "parce que c'est un bon acteur". Vous savez, diriger un bon acteur, même si c'est son père, c'est sans problème. On a de la pudeur dans la vie privée mais pas quand on exerce notre métier. On se défoule totalement. Je crois que mon père l'a prouvé plus que moi. Moi, je commence."

Sa filmographie en quelques films

Préparez vos mouchoirs, Tenue de soiréeCalmosBuffet froid… Le cinéma de Bertrand Blier est une ode à la provocation et à l'humour noir, avec un plaisir non dissimulé à l'usage d'une langue volontairement "fleurie". Cette irrévérence séduit le public et ses films obtiendront tous de bonnes critiques. 

Bertrand Blier fait ses premiers pas derrière la pellicule avec un documentaire intitulé Hitlerconnais pas. Mais son premier succès cinématographique, il le réalise en 1974 avec le film Les valseuses. Une comédie hautement satirique, aux dialogues crus qui auraient sans doute bien du mal à passer de nos jours. C'est aussi sa première collaboration avec une brochette d'acteurs qu'ils fera tourner plusieurs fois : Miou-MiouPatrick Dewaere (avec qui il tournera trois fois, dont pour Préparez vos mouchoirs en 1977) et bien-sûr son acteur fétiche Gérard Depardieu qu'il qualifie lui-même de "brillant". (Il collaborera huit fois avec lui.)

Parmi ses nombreuses récompenses, il a reçu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère pour Préparez vos mouchoirs, en 1979. Le César du meilleur scénario original ou adaptation, en 1980 pour Buffet froid. Le César du meilleur scénario original ou adaptation en 1985 pour Notre histoire.

Le Grand prix du Festival de Cannes 1989 et les César du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario original ou adaptation en 1990 pour Trop belle pour toi. 

Pour aller plus loin

Les rendez-vous du dimanche : Bernard et Bertrand Blier : "c'est un jeu entre nous d'être contre tout au départ. Ça nous amuse." (23 décembre 1979) 

Cinéma cinémas. Bertrand Blier donne quelques impressions sur le cinéma en général et en explique les grands principes qu'il essaie d'appliquer dans ses films. (20 mai 1986) 

Océaniques : Bertrand Blier à propos de la création. "On n'est pas à une époque de créateurs maudits". (14 mai 1989)

Plus de vidéos et d'audios sur et avec Bertrand Blier

Florence Dartois (INA)

Rédaction Ina le 12/03/2019 à 10:44.
Dernière mise à jour le 14/03/2019 à 11:43.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.