Affaire Mesnage : Jacques Rançon au cœur d'un "cold case" de 1986

Mardi 8 juin, le procès de Jacques Rançon pour le meurtre d'une jeune femme dans la Somme, en 1986, s'est ouvert à Amiens. Il aura fallu attendre 33 ans pour que l'on fasse le lien entre ce crime et les autres meurtres commis par celui que l'on surnomme "le tueur de la gare de Perpignan".

Le procès qui débute ce 8 juin 2021 est l'aboutissement de 35 ans de mystère. Jacques Rançon, comparait devant la cour d'Assises de la Somme pour le viol et le meurtre, en 1986, d'Isabelle Mesnage, une jeune informaticienne de 20 ans violée et assassinée le 3 juillet 1986 près d'Amiens. Le "tueur de la gare de Perpignan" a déjà été condamné en 2018 à la réclusion perpétuelle avec une peine de sûreté de 22 ans pour avoir commis les viols et meurtres de deux femmes à Perpignan en 1997 et 1998. 

La vidéo située en tête d'article revient sur l'historique de l'affaire Mesnage,et comment la sagacité d'une avocate spécialisée dans les "cold cases" a permis d'élucider une affaire vieille de 35 ans jusqu’alors irrésolue. Tout débute le 3 juillet 1986, dans la Somme, dans le bois de Cachy, à une douzaine de kilomètres d'Amiens, lorsque les gendarmes découvrent le corps d'une jeune femme de 20 ans. Isabelle Mesnage a été kidnappée au cours d'une promenade, puis violée et mutilée. A l'époque, la presse se demande s'il s'agit d'un rôdeur, un collègue de travail. "En fait, on le sait aujourd'hui, Jacques Rançon habitait la région", précise le commentaire. Il ne sera pas inquiété. L'affaire aboutit à un non-lieu en 1992 jusqu'au rebondissement de 2017. C'est Corinne Hermann, l'avocate de la famille Mesnage, qui va faire le lien entre "le tueur de Perpignan", après l'identification de son ADN, et l'affaire Mesnage : "Parce que les traces qui étaient sur le corps (d'Isabelle) ressemblaient aux blessures qu'il avait infligé à ses victimes de Perpignan." En effet, en 1997 et 1998, Moktaria Chaïb, 19 ans, et Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans avaient subi le même calvaire que la jeune Picarde entre les mains du tueur en série. Démasqué et arrêté, il a été condamné pour ces deux meurtres en mars 2018. En juin 2019, au cours de sa garde à vue dans dans l'affaire Mesnage cette fois, Jacques Rançon va avouer l'avoir violée, tuée et mutilée. "Il a craqué à la 45e heure de sa garde à vue". Mais il s'est ensuite rétracté, affirmant avoir subi des pressions des enquêteurs.

L'ex-cariste aujourd'hui âgé de 61 ans réfute désormais ses aveux. En ouverture de l'audience, il a tenu à préciser : "C'est pas moi qui ai assassiné mademoiselle Mesnage." Le procès qui débute tentera d'établir si Jacques Rançon est bel et bien un tueur en série et de confirmer sa culpabilité dans le meurtre d'Isabelle Mesnage en 1986.

Pour aller plus loin : 

19/20 Edition nationale : affaire de Perpignan : le profil du suspect. Jacques Rançon qui a avoué un meurtre dans l'affaire des disparues de la gare de Perpignan. Originaire de Picardie, ce quinquagénaire a un passé de délinquant sexuel. Il a fait de la prison pour violence. Interviews de l'ancienne concubine du suspect et mère de ses enfants, d'une habitante de Hailles. (16 octobre 2014)

19/20 Edition Picardie : Procès Rançon, la personnalité de Jacques Rançon et témoignage de sa demi-soeur. A Perpignan, le 2e jour du procès des disparues de la gare. Les jurés ont pu entendre les experts psychiatres, mais surtout le témoignage de sa demie-soeur sur leur enfance sordide. (6 mars 2018)

19/20 Edition Picardie : au cours du procès Sabrina, victime du tueur mais qui a pu s'échapper grâce à l'intervention de sa voisine, témoignent. (15 mars 2018)

Rédaction Ina le 08/06/2021 à 17:04.
Dernière mise à jour le 08/06/2021 à 17:59.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.