A la conquête de l'espace

Entre 1957 et 1969, les Etats-Unis et l'URSS se livrent une véritable bataille technologique. L'enjeu ? La conquête spatiale. Le 16 juillet 1969, les Américains envoient Apollo XI en direction de la Lune... le 21 juillet, Neil Armstrong foule le sol lunaire. ! Retour sur ces exploits techniques et humains. 

Un espace de fascination

Depuis toujours, l'espace fascine. Au XVIe siècle, Galilée observait déjà les étoiles depuis sa lunette astronomique (qu'il a d'ailleurs inventée), Jules Verne imaginait deux siècles plus tard dans "De La Terre à la Lune" de se rendre sur l'astre lunaire propulsé par un canon... Quelles que soient les époques donc, l'exploration physique de l'Univers constitue un leitmotiv pour l'humanité. Au cours de la Guerre Froide, le rêve va devenir réalité.

En effet, entre 1957 et 1969, les Etats-Unis et l'URSS se livrent une véritable bataille technologique pour démontrer leur supériorité militaire en cas d'attaque, qui se cristallisera autour de la conquête de l'espace.

Spoutnik

Pour leur "course aux étoiles", Américains et Soviétiques s'intéressent de près aux V2. Inventés pendant la deuxième guerre mondiale par les Allemands, ces missiles projetés par des fusées fascinent par leur rapidité et leur longueur de portée. La Russie est la première à savoir exploiter les V2 au profit de la conquête de l'espace et, en 1957, elle envoie le premier satellite dans l'espace. Le Spoutnik, dont le nom signifie "compagnon de voyage" en russe, est mis sur orbite autour de la Terre à une altitude de 900 kilomètres.

Un chien en apesanteur

Vivant cet événement comme un affront terrible, les Etats-Unis redoublent d'ardeur dans leurs recherches spatiales. Malgré leurs efforts, les Soviétiques réussissent à les devancer à nouveau en lançant quelques mois plus tard le Spoutnik 2. A l'intérieur du satellite, un compartiment pressurisé dans lequel se trouve Laïka. Si cette petite chienne est le premier être vivant à voyager dans l'espace, d'autres animaux ne tarderont pas à jouer les explorateurs de l'univers.

Les Russes sont sur orbite

La Russie semble dès lors s'imposer comme le grand gagnant de cette course. Soit ! les USA réussissent à envoyer leur premier satellite, Explorer-1, en 1958 et créent la National Aeronautics and Space Administration (NASA), un institut dédié à cette conquête spatiale. Mais leurs rivaux parviennent à atteindre la lune, à prendre ensuite des photos de sa face cachée, et surtout à dépêcher le premier homme dans l'espace. Le 12 avril 1961, le cosmonaute soviétique Youri Gagarine s'envole à bord de la fusée Vostok 1 pour accomplir un tour complet de la Terre en 108 minutes !

Objectif : Lune

Pour contrer l'URSS, les Américains décident d'employer les grands moyens... En 1961, le président Kennedy prononce un discours qui confirme les ambitions américaines de se rendre le plus vite possible sur la Lune. Après avoir martelé : "We choose to go to the Moon" ("Nous choisissons d'aller sur la Lune" ), le programme Apollo (projet destiné à permettre à un homme de marcher sur la Lune) devient prioritaire et bénéficie d'un financement très conséquent. Après plusieurs essais infructueux, la mission Apollo-8 réussit à survoler la Lune en 1968. Il s'agit du premier équipage à entrer en orbite lunaire.

Une victoire décisive

Le 21 juillet 1969, les Etats-Unis exaucent enfin leur souhait : ce jour-là un astronaute foule le sol de la Lune. L'Occident vient de remporter une victoire décisive. Cet événement met fin à la compétition acharnée entre les Etats-Unis et l'URSS, et fait passer l'exploration spatiale du rang d'objet de discorde technologique à celui de simple recherche scientifique.

Débris spatiaux

Depuis la fin de la Guerre Froide, l'envoi de fusées, de satellites et de sondes s'est considérablement vulgarisé. Depuis le lancement du Spoutnik en 1957, plus de 4 000 appareils divers ont ainsi été propulsés dans l'univers... Ces objets ont laissé une multitude de débris spatiaux, qui constituent un véritable danger, notamment pour l'atmosphère et les satellites en activité. Ponctuellement, les membres des différentes agences spatiales se réunissent afin de réfléchir à une solution pour venir à bout de cette pollution de l'espace.

Rédaction Ina le 02/10/2007 à 00:00.
Dernière mise à jour le 25/01/2019 à 14:29.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.