2012 : la pêche électrique présentée comme "responsable"

L’Assemblée nationale a voté le 9 mai 2019 à l’unanimité l’interdiction de la pêche électrique dans les eaux territoriales françaises, anticipant l’interdiction générale dans l’Union européenne en 2021. Cette pratique, accusée d’épuiser la ressource halieutique, était présentée en 2012 comme une pêche "responsable, sélective et très économique". 

Avec ces filets électriques, les poissons sont étourdis et décollés des fonds marins grâce à des champs électriques de faible intensité générés par les chaluts. Mais cette technique, principalement pratiquée aux Pays-Bas, où elle a été inventée, fait des ravages sur la ressource halieutique. Elle n'est autorisée que sur dérogation. Des passe-droits qui vont être interdits par l'Europe.

"En un weekend-end, trente navires hollandais ont commandé le système..."

Dans ce reportage de 2012, cette technique de pêche à l'aide de filets électrifiés est présentée comme "responsable" et "sélective" puisque le flux électrique est alors censé ne perturber que les gros poissons.

Dans cette interview Harmen Klein Woolthuis, d'HFK engineering créateur du filet électrique explique qu'au début, les résultats n'étaient pas probants et qu'il y avait des problèmes sur les câbles électriques et l'électronique. Il poursuit : "A force d'améliorations, ça a fini par marcher. En un week-end, trente navires hollandais ont commandé le système lorsqu'ils ont appris que ce système permettait d'économiser 50 % de gasoil."

Cette économie est possible car le filet ne frotte pas sur le fond marin et qui oblige les bateaux, freinés par la traction des câbles, à pousser leurs moteurs pour tracter le poids du filet. Autre avantage mis en avant, la disparition de 30 à 40% de déchets en moins (étoiles filantes, pierres…).

D'après son créateur, cette technique ne présente aucun danger pour l'homme et il le prouve en plongeant sa main dans un bac électrisé.

"Ces filets électriques peuvent facilement être détournés en augmentant le voltage..."

Autre point séduisant présenté à l'époque : ces filets doivent permettre de pêcher les gros poissons et non les juvéniles censés échapper au courant électrique. L'Union européenne décide lors de tester cette technique pour pouvoir la valider.

Tammo Bult, chercheur au département pêche de l'Université Wagenigen (Pays-Bas) insiste : "Il faut un bon contrôle de ce système, un accompagnement scientifique pour ne pas abuser de cette technique. Ces filets électriques peuvent facilement être détournés en augmentant le voltage. Et ainsi aboutir à de la surpêche."

L'UE promettait alors une pêche raisonnée et uniquement dans certaines zones et la journaliste dans sa conclusion pointait déjà le risque de surpêche lié à l'appât du gain. "Un engagement a minima qui ne permettra pas de limiter l'appétit des monstres des mers…"

"Quand on n'aura plus de juvéniles et qu'on aura plus de poissons et bien qu'est-ce qu'on pêchera ?"

Mais deux ans plus tard, en 2014, les pêcheurs français et les écologiques sont en colère. Des photos circulent montrant les dommages causés sur les poissons par les chocs électriques. Les pêcheurs hollandais sont accusés de dépasser les voltages prévus provoquant ainsi des plaies graves sur le poisson et tuant sans distinction les gros poissons et  les juvéniles.

Pascal Debogher, pêcheur constate amèrement : "C'est facile de vouloir jouer sur l'intensité, de dire on met très peu d'intensité et une fois sur le bateau, comme c'est pas contrôlable, on met une intensité beaucoup plus forte et puis comme ça on ramasse tout et on tue tout : les juvéniles. Quand on n'aura plus de juvéniles et qu'on aura plus de poissons et bien qu'est-ce qu'on pêchera ?"

Les associations écologistes sont sur la même longueur d'onde comme le précise Jacky Bonnemains, président de l'association Robin des bois : "Ce n'est pas une pêche sélective car elle frappe, électrocute tout ce qui est dans le champ du chalut d'une manière absolument indiscriminée, quel que soit l'âge du poisson, quelle que soit l'espèce."

 

La décision du 13 février 2019 devrait permettre d’"introduire une interdiction de l'utilisation de matériel de pêche électrique à partir du 1er juillet 2021". Elle permettra aussi d'autoriser les Etats membres à "interdire ou restreindre" immédiatement cette pratique dans ses eaux territoriales.

Le 9 mai 2019, L’Assemblée nationale vote à l’unanimité l’interdiction de la pêche électrique dans les eaux territoriales françaises.

Pour aller plus loin

La pêche électrique dans la Sorgue en 1964 (une pêche scientifique pour le recensement de la faune et l'alevinage)

Comment se pratique la pêche électrique à Saint Vincent Lercer, 1967 (pratiquée uniquement par les gardes fédéraux)

Florence Dartois

                                                                                                                                                                                                                                              

Rédaction Ina le 14/02/2019 à 11:08.
Dernière mise à jour le 10/05/2019 à 10:27.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.