2002, Marine Le Pen et Thierry Mariani, déjà très proches...

L’ancien député LR Thierry Mariani vient d'annoncer qu’il participera à la liste du parti de Marine Le Pen pour les élections européennes. Leurs "atomes crochus", l'ex présidente du FN les avait déjà pressentis dès 2002 lors de leur premier débat...

Le mardi 8 janvier 2019, Thierry Mariani, ancien ministre des Transports (2010-2012) et l’ex-député UMP de Gironde Jean-Paul Garraud ont annoncé qu’ils participeront à la liste du parti de Marine Le Pen pour les élections européennes.

En 2002, lors d'un débat dans l'émission France Europe Express de Christine Ockrent, Marine Le Pen alors conseillère régionale FN du Nord Pas de Calais et Thierry Mariani, député UMP du Vaucluse se rencontraient pour la première fois pour débattre de la nouvelle politique du gouvernement en matière de sécurité, d'immigration, de pauvreté et les problèmes liés à la Justice.

"Ecoutez monsieur Mariani, moi la question que je me pose c'est qu'est-ce que vous faites à l'UMP ? "

Rapidement, à travers les remarques de son adversaire, Marine Le Pen réalise que leurs positions sont très proches. Leurs atomes crochus lui semblent tellement évidents qu'elle le signale ouvertement dans ce dialogue plutôt détendu et fait même une proposition plutôt étonnante au député UMP dans ce dialogue surréaliste.

-      "Ecoutez monsieur Mariani, moi la question que je me pose c'est qu'est-ce que vous faites à l'UMP ? "

-      "Mais je suis très bien à l'UMP ! Je suis très bien à l'UMP !"

Marine Le Pen rétorque un rien taquine : "Parce que vous êtes tellement proche. Quelques-soient les domaines d'ailleurs, des options du Front national, que parfois, je me demande ce que vous avez en commun avec monsieur Jégo et monsieur Douste- Blazy, dont vous ne pouvez tout de même pas ignorer l'existence !"

-      "Ecoutez. Quand j'entends votre ami Jacques Bompard à Orange, j'ai l'impression d'être un gauchiste complet !" 

Marine Le Pen insiste : 

-      "Vous êtes tellement proche de nous que je vous au apporté un bulletin d'adhésion."

Le député répond un peu penaud : 

-      "C'est très gentil."

Elle insiste goguenarde : 

-      "Je vous laisse le soin de le remplir" (rires)

Puis Marine Le Pen reprend point par point les propositions du gouvernement pour lesquelles les positions de Mariani sont plutôt du côté du FN :

-      "Droit de vote aux étrangers, la régularisation des clandestins, la double peine, le droit d'asile… Moi j'avoue que je me demande ce que vous faites là-bas !"

Thierry Mariani tente d'argumenter :

-       "Il y a un point sur lequel nous sommes en profond désaccord."

Marine Le Pen s'exclame : "Enfin un !"

Il continue : 

-      "Quand vous me parlez d'immigration, moi je pense qu'au contraire ce pays a aujourd'hui hélas l'obligation d'accueillir des immigrés"

-      "Pourquoi ?"

Il se justifie presque : 

-      "Parce que vous savez très bien comme moi qu'on a un vrai problème démographique... On peut faire une politique de la natalité mais vous savez très bien comme moi que dans quelques années le problème de la retraite et de son financement sera catastrophique. Vous savez comme moi qu'on a un vrai problème de main d'œuvre dans certaines entreprises et au contraire, là je ne vous suis pas du tout, et c'est pour ça que je peux vous rendre votre bulletin d'adhésion, je trouve que le contrat d'intégration c'est pas une mauvaise chose…"

Leurs divergences sur la sortie de l'Europe

Lui : "Au sein de l'Europe, la France a son mot à dire. (Elle s'esclaffe) Vous pensez qu'en Europe on n'a rien à dire. Ce sera mon deuxième point. Aujourd'hui,  je pense le contraire, je pense que la France est de retour sur la scène internationale. Vous parlez de l'Europe. Quand vous regardez les positions du Président le de République qui arrive à maintenir des règles strictes du financement de la politique commune. Quand je vois la position du Président le de République au niveau de la francophonie qui est relancée depuis le sommet de Beyrouth. Quand je vois la position du Président le de République aussi en ce qui concerne la crise au Moyen Orient en Irak et bien j'ai l'impression, même la conviction que depuis six mois la politique a changé."

Marine Le Pen reconnait que si Chirac est sincère concernant cette démarche de "s'opposer aux volontés bellicistes des USA, le FN le soutiendra".  Mais elle ajoute perplexe : "Hélas nous n'avons pas une totale confiance dans l'avenir" et elle souligne qu'elle a d'ailleurs défendu Thierry Mariani lorsqu'il était allé en Irak et avait été critiqué par ses pairs. Ce qu'il reconnait en souriant.

Concernant la PAC mise en place par l'Europe, les deux tribuns ne trouvent pas de point d'entente. Chacun défendant sa position. Europe "bourreau" de l'agriculture française pour Marine Le Pen et Europe protectrice pour Thierry Mariani. 

Pour aller plus loin

Voir tout leur échange :

Rempart contre le FN en 2002. En juin, Thierry Mariani député RPR sortant, élu député pour la 1ère fois en 93, se représente pour un 3ème mandat. A l'Assemblée nationale, il a été l'auteur d'un amendement sur le contrôle des rave-partys. Pour lui, "l'enjeu majeur de cette élection, est d'empêcher le FN d'avoir un député élu au scrutin majoritaire." 

Plus de documents sur Marine Le Pen

Les premières mairies FN (article)

Rédaction Ina le 08/01/2019 à 14:31.
Dernière mise à jour le 08/01/2019 à 16:57.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.