2000, l'arrivée d'Amazon en France

Amazon élargit sa gamme de services et ouvre son premier salon de coiffure à Londres. Un nouveau créneau pour le géant du e-commerce. C'est en 2000 que l'entreprise américaine s'est implantée en France. Une arrivée alors vécue comme une aubaine.

Amazon, le leader du e-commerce multiplie aujourd'hui ses projets d’implantations en France, des ambitions expansionnistes désormais critiquées. Mais son expansion est mondiale, c'est Jeff Bezos en personne qui a annoncé l'ouverture de ce salon de coiffure high-tech de 150 m², situé à 5 minutes du siège social de la compagnie dans l'est de la capitale britannique. Avec ce nouveau service, l'entreprise du milliardaire proposera des technologies de réalité augmentée pour tester de nouvelles coiffures et des tablettes connectées au market-place pour faire ses achats en même temps que sa coupe ou commander ses produits capillaires. Voilà de quoi révolutionner un secteur jusqu'ici préservé des incursions du numérique. C'est en 2000, que l'Américain visionnaire s'est implanté en France dans le très fermé secteur de s biens culturels et de l'édition. Cette arrivée du géant américain dans le pays était d'ailleurs vécue comme une aubaine, un atout de plus pour dynamiser le secteur.

"Il y a dans le monde 160 millions de personnes qui parlent français"

Le 29 août 2000, le leader du commerce électronique spécialisé alors dans la vente en ligne de livres, CD et DVD débarquait donc en France. Son fondateur et PDG Jeff Bezos était venu en personne à Paris expliquer sa démarche et ses ambitions pour le marché français qu'il estimait prometteur : "Il y a dans le monde 160 millions de personnes qui parlent français. Ils ne sont pas qu'en France, ils sont un peu partout dans le monde. Nous voulons leur donner accès à ces produits français et nous sommes persuadés que ce sera pour nous un grand succès commercial."

A l'époque le seul entrepôt d'Amazon s'était installé près d'Orléans. La profession surveillait le développement de l'entreprise américaine avec intérêt et s'enthousiasmait de la saine concurrence que cette implantation allait susciter. Obligée de se plier à la législation française sur le prix unique du livre, Amazon très cadrée, devrait proposer des services attractifs pour fidéliser sa clientèle, telle la livraison gratuite. Ses concurrents hexagonaux s'appelaient alors fnac.com, Alapage.com ou bol.fr. Tous se disaient prêts à affronter leur concurrent américain et faisaient le pari du développement d'Internet. A l'image de Pierre Lansonneur, directeur financier de bol.fr. S'il évoquait, certes, l'étroitesse du marché français avec "7 millions d'internautes et 800 000 acheteurs sur Internet", il misait lui aussi sur le développement du marché du numérique, dans un secteur où les ventes en lignes étaient alors confidentielles, avec seulement 5000 livres vendus par jour.

Depuis, la société de Jeff Bezos s'est développée de manière exponentielle à tel point que le président américain souhaite la soumettre, avec les autres géants du net, à une taxation plus importante. De fait, les autorités américaines craignent que sa situation de monopole ne devienne incontrôlable. Le e-commerce ne représente qu'une goutte d'eau dans l'océan d'activités d'Amazon : cloud computing,  streaming vidéo et musical, propriétaire de la plateforme de vidéo Twitch. Dans un futur proche, à l'image d'Elon Musk le PDG de Tesla, Amazon s'apprête à lancer la constellation de satellites spéciaux Kuiper... Et Jeff Bezos ne cache pas ses ambitions.

Rédaction Ina le 23/06/2020 à 12:04.
Dernière mise à jour le 21/04/2021 à 11:38.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.