1983-1988, les années noires de l'Olympique Lyonnais

Dans les années 80, l'Olympique Lyonnais se bat pour ne pas sombrer. Sportivement et financièrement. Si le club est connu pour son palmarès prestigieux, l'OL a aussi vécu des heures sombres à cette époque. Ce lundi, il fête son 60ème anniversaire.

Un palmarès à en faire jalouser plus d'un. Au total, l'Olympique Lyonnais, c'est 7 titres de champions de France, 5 coupes de France ou encore une coupe de la Ligue. Des trophées remportés en partie au milieu des années 2000. A l'époque, Lyon est au sommet du football français. Un enchaînement de victoires bien loin du marasme ambiant des années 80 où la menace d'un dépôt de bilan côtoyait celle d'une relégation en deuxième division.

Nous sommes en 1983. L'Olympique Lyonnais se bat pour ne pas sombrer. Financièrement et sportivement. En janvier, Charles Mighirian prend la tête du club après la démission de son prédécesseur. Un mois plus tard, l'ancien joueur mythique des Verts, Robert Herbin, devient le nouvel entraîneur de Lyon. Un coup de folie orchestré par le nouveau président. L'objectif : maintenir le club en première division. Un challenge qui va s'avérer difficile, voire impossible à réaliser.

En mai, les problèmes financiers s'accumulent. Afin d'éviter le dépôt de bilan, les joueurs acceptent même de baisser une partie de leur salaire notamment les primes de Coupe de France, de publicité et de congés payés. "Je pense que la municipalité appréciera l'effort consenti par les professionnels et qu'elle nous soutiendra comme elle l'a promis jusqu'à ce jour." racontera Charles Mighirian. "Nous sommes tout à fait d'accord sur ce communiqué et nous n'avons plus rien à rajouter." conclura séchement André Ferri, joueur de l'Olympique Lyonnais. Quelques semaines plus tard, c'est le coup de grâce pour le club. 

Englué dans les bas-fonds du classement, Lyon est dans l'obligation de s'imposer sur le terrain d'Auxerre lors de la dernière journée de championnat. Sinon, c'est la relégation. Tout commence pourtant bien grâce à l'ouverture du score de Philippe N'Dioro. Mais le club bourguignon parvient à égaliser puis à inscrire deux autres buts. Le mal est fait. Après 29 ans dans l'élite, l'olympique Lyonnais est en seconde division. Le début d'une longue descente aux enfers.

Les années suivantes, Lyon se bat pour remonter en première division. En 1984, les gones échouent en barrages d'accession face au Racing. L'année suivante, ils frôlent même la relégation... en troisième division. Et encore une fois, les soucis financiers ne sont jamais très loin. "L'OL est en position délicate actuellement et cela est du aux mauvais résultats de l'équipe mais quant au dépôt de bilan, je suis contre" martèle le président du club. Avant de rajouter : "J'ai des plans pour sauver le club et j'aimerais que notre adjoint aux sports (Jean Genéty) nous laisse œuvrer et travailler afin de pouvoir sauver l'OL." Les rhodaniens terminent le championnat à une triste 7ème place. Les saisons suivantes, les résultats se suivent et se ressemblent. Éliminé en barrages en 1987 et 1988, le club échoue de peu dans sa quête de remontée. C'est aussi en 1987 qu'il voit l'arrivée d'un jeune entrepreneur à la présidence : Jean-Michel Aulas. Son objectif : remonter le plus vite possible en première division et même participer à la Coupe d'Europe d'ici trois ans. C'est chose faite dès 1989 grâce notamment à l'entraîneur Raymond Domenech. La suite, tout le monde l'a connaît.

Jérémie Gapin

Rédaction Ina le 28/07/2020 à 12:29.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.