1982, Tina Turner la "Soul sex symbol number one"

Tina Turner, l'une des grandes voix de la soul américaine, est née le 26 novembre 1939. Retrouvons-la, lors d'un passage parisien en 1982. Cette année-là, elle avait enflammé le Palace et le... 13h00 de TF1.

Le 30 mars 1982, la chanteuse américaine est de passage sur le plateau du 13h00 de TF1, à l'occasion d'une série de concerts au Palace à Paris.

Comme le souligne Jean-Claude Bourret qui l'accueille, c'est son grand retour après plus de dix ans de silence, depuis sa séparation d'avec Ike son ex acolyte, sur scène et à la ville. Il lui demande donc pourquoi elle a choisi Paris pour son grand retour ?

Tina Turner répond amusée : "J'ai décidé de reprendre ma carrière toute seule, de mon côté".

Patrice Drevet, également présent sur le plateau, propose de revoir des images de son concert de la veille : "Je ne vous dis pas la température qui régnait pendant ce concert... Tina a carrément transformé le Palace en centrale électrique ! On l'avait appelé la "Soul sex symbol number one" et bien, ce retour a confirmé ce surnom." Il lance un extrait du show.

Patrice Drevet lui demande ensuite d'évoquer sa tournée de l'année précédente avec les Rolling Stones aux USA. La chanteuse raconte que "cela ne ressemblait à rien de ce qu'on peut imaginer. La scène était construite un petit peu comme un engin spatial. Elle était toute inclinée et avec des talons hauts, c'était très difficile."

Jean-Claude Bourret l'interroge sur la féminité, alors que la journée de la femme du 8 mars vient de passer. N'a-t-elle pas l'impression d'être en marge du mouvement féminin international : "en restant un sex symbol, ce que dénonce les mouvements féministes ?"

Tout sourire, elle réplique : "non ! En fait il y a différentes idées de ce qu'est la féminité et ça c'est la mienne."

Elle évoque ensuite ses projets, notamment au cinéma : "C'est mon rêve, c'est de ça que je rêve. C'est mon but et je suis sûre que je peux y arriver." [Elle tournera aux côtés de Mel gibson en 1984 dans Mad Max 3)

En guise de conclusion, Jean-Claude Bourret lui demande enfin : "quelle est la différence entre la Turner de 1982 et celle d'il y a une dizaine d'années ?"

Toujours détendue, elle déclare qu'il "y a une certaine liberté, moins de tension. Je me sens soulagée, je m'amuse plus. Je suis entourée par une atmosphère beaucoup plus harmonieuse et mon travail est plus facile et plus amusant."

Tina chanteuse

Tina turner Better to be good dans Champs Elysées le 11 mai 1985

Tina Turner What's love gots to do with it dans Champs Elysées le 11 mai 1985

Ses concerts en France...

Tina Turner en concert au POPB de Bercy "Je vis les chansons... Vous vous transformez en actrice" (extraits et interview en VO) (Antenne 2 midi, 31 mars 1987)

Concert de Tina Turner à Versailles (extraits et interview en VO) (13h00 de France 2, 29 juin 1990)

Concert à Paris-Bercy en compagnie de Bruce Willis, en première partie. (20h00 de France 2, 5 mai 1996)

A la radio

Extraits de l'interview de la chanteuse dans l'émission Playlist de Laurent Lavige, sur France Inter, le 24 novembre 1999. Sa voix. Ses débuts en tant que chanteuse noire. Son album Twenty four seven.

Florence Dartois

Rédaction Ina le 15/11/2019 à 17:13.
Dernière mise à jour le 15/11/2019 à 17:20.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.