1980, visite du Parc Ornithologique du Marquenterre

A l'occasion du 29e Festival de l'Oiseau et de la Nature en Baie de Somme qui se déroule jusqu'au 22 avril 2019, partons à la découverte du Parc Ornithologique du Marquenterre, à travers une visite du site, en 1980, en compagnie d'ornithologues.

Le parc du Marquenterre est un parc ornithologique situé en bordure de la baie de Somme, dans le département de la Somme, en région des Hauts-de-France. Il est d'ailleurs inclus dans la réserve naturelle nationale de la baie de Somme.

En 1980 le magazine jeunesse Croque vacances présenté par Claude Pierrard proposait un reportage dans cette réserve ornithologique. Le parc représentait alors 230 hectares. Sur les 450 espèces d'oiseaux recensées à l'époque, 300 y élisaient déjà domicile. Le commentaire précise : "Lieu idéal pour la connaissance de l'oiseau, on s'y livre à deux activités essentielles, l'observation et le baguage. On y soigne les oiseaux et certaines espèces sont réacclimatées. Toute l'année, le personnel procède au relevé des nidifications et au recensement… 1100 oiseaux ont déjà été bagués cette année. Le parc est aussi un havre de paix pour les espèces menacées, l'avocette et l'aigrette, qui n'avaient jamais niché au nord de la Loire, y ont élu domicile. L'avocette dispose d'une zone inviolable où l'homme ne pénètre jamais. L'oiseau, c'est décisif, est chez lui.Quant au Tadorne de Belon, un magnifique canard, il ne s'est jamais senti aussi bien."

Réacclimater des espèces rares ou en danger

Un employé du parc explique comment le parc a réussi à réacclimater certaines espèces comme les cigognes : "Là nous en sommes à nos débuts, c'est une tentative… Nous avons actuellement dans le grand parcours douze cigognes qui passeront adultes l'an prochain. L'intention est de reconstituer un centre de réacclimatation au même titre que l'Alsace. Le procédé est simple, c'est de réintroduire des cigogneaux du Maroc. On les empêche de voler pendant trois ans puisque la cigogne est adulte au bout de trois ans. Dès la troisième année, ces oiseaux sont susceptibles de se reproduire… le principe de la réacclimatation. C'est un principe connu et le pourcentage de chances est quand même important."

Baguer les oiseaux pour mieux les étudier

Un ornithologue de l'association Marquenterre nature décrit le principe du baguage des oiseaux et son importance pour la connaissance des mœurs des oiseaux : "Le baguage sert d'abord à cette étude des migrations au sein de l'association Marquenterre nature." Ils travaillent avec une filiale du Museum d'histoire naturelle, le centre des recherches sur l'étude des populations d'oiseaux "qui nous fixe un programme d'étude très strict. Puisqu'ici nous baguons essentiellement des anatidés (des palmipèdes) de la famille des canards. Nous baguons aussi d'autres espèces dans un but d'étude différent, comme c'est le cas pour la bécasse, oiseau assez méconnu, à la fois du grand public, même des scientifiques et des chasseurs qui chassent régulièrement la bécasse. C'est un oiseau aux mœurs encore inconnues, mystérieuses. "

Il décrit ensuite l'intérêt pédagogique du parc : "On s'applique à faire connaitre les activités ornithologiques et scientifiques attribuées par le parc auprès du grand public et également, particulièrement aux groupes scolaires. Parce que beaucoup de groupes viennent étudier sur le terrain. D'où l'effort fait… A l'entrée du parc, il y a toute une documentation, à la disposition de ces gens, de manière à pouvoir découvrir ce travail totalement méconnu."

En repartant du parc le visiteur "a une idée du travail qui est tellement diversifié. Il est important qu'il le sache, qu'il entre un peu dans sa vie privée, que ce soit par la recherche, le baguage ou l'étude sur le terrain. Indirectement, il participe à ce travail et (le public) nous est très précieux par sa venue."

Création de la réserve

"Le 19 mai 1968, l’Association Nationale des Chasseurs de Gibier d’Eau donnait son accord pour qu’une réserve ayant pour limite la rive droite de la Maye soit créée. Cet accord s’accompagnait d’une demande destinée à étendre la réserve jusqu’à la Pointe de Saint Quentin, couvrant ainsi 2 000 ha de Domaine Maritime. Cette proposition de l’Association Nationale des Chasseurs de Gibier d’Eau était complétée par la demande d’instaurer également une réserve au Hâble d’Ault, réserve sur laquelle les installations existantes permettraient, sans déranger les oiseaux, leur observation, tant par des spécialistes que par des curieux, d’où un intérêt scientifique et touristique nouveau. La réserve de chasse sur le Domaine Public Maritime de la Baie de Somme fut donc créée par la Direction des Affaires Maritimes le 5 octobre 1968… Le Parc Ornithologique du Marquenterre a été ouvert au public en 1973 après que les travaux nécessaires à cette ouverture aient été réalisés entre 1969 et 1972." (Source: marquenterrenature.fr)

Quelques vidéos sur le parc.

Visite du parc du Marquenterre (JT France 3 Picardie du 25 mars 1975)

Comment bien profiter du parc ? Conseils d'un guide. (JT France 3 Picardie du 28 mars 1975)

Domaine du Marquenterre : sortie GEPOP (Groupe d'Etudes et de Protection des Oiseaux de Picardie) : pour la première fois une avocette a niché... (JT France 3 Picardie du 12 mai 1975)

La sauvegarde et le baguage des oiseaux du domaine du Marquenterre explications et démonstration sur une mouette rieuse par Yvan Ridel, ornithologue et directeur du parc. (JT France 3 Picardie du 9 avril 1976)

Le parc du Marquenterre en baie de Somme a été créé pour accueillir les oiseaux migrateurs de passage. (F2 Le Journal 13H du 13 avril 1997)

Avec le réchauffement climatique, les modes de migration des oiseaux ont changé. Le point sur cette évolution au parc du Marquenterre. (20 heures le journal du 4 décembre 2005)

Festival de l'oiseau au parc du Marquenterre (20 heures le journal du 16 avril 2006)

Réchauffement climatique en Baie de Somme : oiseaux perturbés, Cayeux menacée (12 13 Edition nationale du 1er févier 2007)

Observer les oiseaux dans le parc du Marquenterre (12 13 Edition nationale du 9 mars 2018)

Pour aller plus loin

Festival de l’oiseau et de la nature (Site web)

Baie de Somme. Parc du Marquenterre (Site web)

Florence Dartois

Rédaction Ina le 11/04/2019 à 13:54.
Dernière mise à jour le 11/04/2019 à 14:30.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.