1972, Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault : l'amour d'une vie

Madeleine Renaud, disparue le 23 septembre 1994, marqua l'histoire du théâtre français du XXe siècle. Avec son mari Jean-Louis Barrault, elle fonda une compagnie théâtrale. En 1972, ils évoquaient leur vie commune à la ville et à la scène. Une histoire d'amour qui aller durer 58 ans !

Le 4 mars 1972, pour l'émission Samedi loisirs, sur la scène du théâtre Récamier, leur théâtre, les deux comédiens acceptent d'évoquer leur intimité, leur vie de couple et leur grande passion du théâtre.

Chacun raconte d'abord ce qu'il a ressenti le jour de leur rencontre en 1936. Pour Madeleine, comédienne déjà établie, de dix ans son aînée, leur "premier instant" fut un instant de travail et pas "d'amour béate". Lui, "l'anarchiste", avoue avoir été "intimidé" et avoir adoré "ses petits avant-bras ronds comme des petits pains."

Après avoir décrit leur amour demeuré intact depuis leur première rencontre (à l'époque 36 ans de vie commune), Madeleine Renaud aborde avec pudeur le sujet la perte de l'autre qui viendra inéluctablement : "nous savons bien que chaque jour la vie devient plus courte […] nous ne voulons pas manquer un jour de ce qui fait le fond de notre vie."

Le secret de ce couple exceptionnel, c'est peut-être la capacité de s'émerveiller et la curiosité. Jean-Louis Barrault reconnait que : "vieillir, c'est s'user. Donc il faut toujours, quand on arrive à un certain âge, avoir une vie extrêmement mobile pour pouvoir se placer dans des situations d'excitation, d'étonnement et d'émerveillement et d'enthousiasme." Le regard pétillant, il poursuit : "Quand on se retrouve devant quelque chose de nouveau, d'éternel, qui nous intéresse, on s'aperçoit que bêtement, on a gardé une âme de 20 ans".

Et que pense-t-il de l'arrivée de nouvelles générations de comédiens ? Jean-Louis Barrault reconnait qu'elles le poussent vers la sortie mais conclut  philosophe : "c'est tout à fait l'existence, c'est normal." Il confie que lui, orphelin de père, avait toujours cherché des pères mais que désormais, il ne peut plus le trouver "que chez des cadets".

Sur le caractère du comédien, Madeleine Barrault plaisante : "il râle un peu"… Lui déclare : "J'ai de saintes indignations… je suis rageur, comme les gens petits. Les gens petits sont tous rageurs ! Les roquets aboient plus que les gros chiens."

Le soir en sortant de scène, ils ont toujours le même rituel : "le conseil d'administration". Ils rentrent chez eux, dînent légèrement et font le point de la journée en oubliant parfois "d'aller dormir".

S'il leur restait une seule pièce à jouer, Madeleine Renaud déclare qu'elle aimerait rejouer Ophélie dans Hamlet aux côté de son mari. Mais elle explique ne pas aimer se pencher sur son passé : "Je vis uniquement dans le présent et ça me suffit". Jean-Louis Barrault développe l'idée que selon lui : "le passé est devant nous."

Pour aller plus loin

Edition spéciale : Madeleine Renaud et Jean-louis Barrault. Dans cette interview, ils évoquent alternativement leur passion pour la scène, leur métier de comédien et concluent sur leur passion pour l'un et l'autre. La comédienne définit ainsi son métier : "Etre comédien, c'est s'ouvrir complètement et faire glisser le personnage au-dedans". Pour Jean-Louis Barrault, "on offre ça à l'humanité et l'humanité c'est notre amour"... (18 mai 1989)

Aujourd'hui madame : Madeleine Renaud à propos de Jean-Louis Barrault. Madeleine Robinson s'entretient avec Madeleine Renaud à propos de leur rencontre, leur amour extraordinaire et avec Jean-Louis BARRAULT et la fondation de leur compagnie après son départ de la Comédie française.

Plus de contenus sur Madeleine Renaud

Parenthèses, avec JL Barrault et Madeleine Renaud. Emission radio en 5 parties (1983) dans laquelle Jacques Chancel reçoit Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud à l'occasion de la publication d'un album qui leur est consacré : Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault : Paris notre siècle sur une idée de Pierre Bergé. Ils évoquent leur rencontre, leur couple, le parcours de leur compagnie, l'importance du corps... (Premium)

Quelques infos biographiques

Née à Paris le 21 février 1900, Madeleine Renaud entre à la Comédie Française à l'âge de 21 ans. En 1946, elle crée avec son mari et mentor Jean-Louis Barrault, la compagnie Renaud-Barrault. Elle débute à vingt ans à la Comédie Française où elle resta vingt ans et les différents théâtres où elle travailla : le Palais royal, Odéon et leur théâtre, le Récamier.

Jean-Louis Barrault (né le 8 septembre 1910 au Vésinet, dans les Yvelines, et mort le 22 janvier 1994 à Paris) a épousé Madeleine Renaud le 4 septembre 1940. Ils sont inhumés ensemble au Cimetière de Passy à Paris.

Florence Dartois

Rédaction Ina le 20/09/2019 à 11:17.
Dernière mise à jour le 20/09/2019 à 11:23.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.