1970, Jacques Delors : "A quoi bon cette richesse, cette opulence?"

En 1970, Jacques Delors, alors Secrétaire général auprès du Premier ministre pour la formation professionnelle, mettait en garde : si notre société, parvenue à un haut niveau de confort matériel, ne parvient pas à retrouver les fondements même de la vie humaine, l'amour, la nature, la coopération, nous courrons à la catastrophe.

« Le progrès des sciences et des techniques, depuis le 19e siècle, l'industrialisation, ont amené une croissance économique, qui ces 25 dernières années dans le monde, a été supérieure à ce qu'on a fait depuis un siècle. Et tout ceci a conduit à ce qu'on appelle, péjorativement ou non, la société de consommation, c'est-à-dire une abondance de biens. Et paradoxalement, au moment où la situation est ainsi, on voit les germes d'une inquiétude qui est déjà celle de la société post-industrielle. Car à quoi bon tous ces biens, à quoi bon cette richesse, cette opulence, si les hommes n'arrivent pas à résoudre les problèmes fondamentaux qui sont les leurs, c'est-à-dire leur épanouissement personnel, leur relation avec l'autre, la maîtrise de leur destin personnel et collectif. Et alors, dans ce monde fondé sur la rationalité, nous nous éloignons de plus en plus de nos impulsions profondes. L'impulsion profonde c'est la Terre, le Soleil, l'air, l'eau, les rapports humains, la sexualité, la nuit, le silence. Et nous avons besoin de retrouver ces pulsions profondes. Et le monde de la rationalité nous donne des sécurités, des certitudes et des biens. Si ce monde de la rationalité ne nous dépasse pas pour nous redonner tout ça, alors ça fera boom. »

Rédaction Ina le 05/05/2020 à 18:18.
Dernière mise à jour le 06/05/2020 à 15:12.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.