1965, la restauration des vitraux de Notre-Dame de Paris

Les vitraux de Notre-Dame de Paris ont sans doute souffert de l'incendie qui vient de ravager la cathédrale. Des vitraux dont une partie avait été restaurée en 1965. Rencontre avec Jacques Le Chevallier, le maître-verrier en charge du projet.

En 1965, le Maître-verrier Jacques Le Chevallier restaurait les douze fenêtres latérales de la cathédrale. Sur le chantier de restauration, où des ouvriers verriers s'activent, monsieur Le Chevallier explique les étapes de la réalisation du chantier. Ces verrières avaient été restaurées sous Viollet-le-Duc  et "donnaient à certains endroits à la cathédrale une tonalité extrêmement triste et fermée. On a demandé en 1936 à des verriers d'étudier les douze verrières… et après 1937, on décide d'adopter un parti plus homogène et on m'a demandé d'assurer l'ensemble des douze verrières, pour avoir une unité d'esprit. On a aussi renoncé à la figuration qui a abouti à cette vitrerie extrêmement simple."

Il explique ensuite qu'il a rencontré des difficultés avec les tons, pour les reproduire et les harmoniser avec les verreries anciennes "qui comportent des tonalités relativement douces.

Chaque baie est posée temporairement avant cuisson afin de rectifier d'éventuelles erreurs avant la pose.

Dans l'atelier où il conçoit les maquettes des fenêtres, le maître-verrier évoque la personnalité et la structure de chaque verrière. Pour harmoniser les tons avec ceux de la rosace du XIIIe siècle, il travaille avec des documents anciens, notamment une palette de fragments originaux de vitraux gothiques de Chartes et d'Angers. A l'époque, on utilisait une quinzaine de tons seulement : "Vous avez l'exemple de Chartres où soixante fenêtres exécutées avec les mêmes tons sont toutes différentes. C'est dont uniquement une question de proportions, de rythme qui différencie une baie sur l'autre.

Quant à la "grisaille" qui sépare les tons, elle a pour principal objectif de "diaphragmer la lumière, pour rétrécir et pour empêcher que le bleu ne déborde sur le ton voisin. De donner une sorte de densité et de profondeur au panneau de verre."

Il conclut : "La délicatesse des verres permet au vitrail de bénéficier de toutes les modulations de la lumière extérieure. Un vitrail au lever du jour, un jour d'orage, au printemps, ce sera toujours quelques chose de différent."

Florence Dartois

Rédaction Ina le 16/04/2019 à 11:19.
Dernière mise à jour le 16/04/2019 à 14:20.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.