2017

Tri sélectif, la France à la traîne

Seulement 44% des Français trient leurs déchets de façon systématique ! Un constat malheureux en cette journée mondiale du recyclage. En France, après le choc pétrolier de 1973, le tri sélectif est vu comme une aubaine économique… Il faudra attendre les années 90 pour une prise de conscience écologique. Mais surtout sur la bonne volonté des communes. Comme par exemple Dunkerque, ville pionnière. La prise de conscience est lente, les communes peinent à passer au tri sélectif alors qu’au même moment, le tonnage de déchets par habitant ne cesse d’augmenter.. Si un Français jetait 475 kg de déchets par an en 1995, c’est 543 kg en 2007 ! Pourtant dès 1998, Dominique Voynet, ministre de l’environnement de l’époque tirait la sonnette d’alarme. Pour faire baisser ces tonnages et inciter les Français à mieux trier, certaines villes se mettent alors à la tarification incitative. Dès 2007, c’était le cas de la ville d’Aubure en Alsace. Si 600 000 français avaient ce système en 2008, c’est 12 millions en 2015. Des poubelles facturées au poids et le développement du tri ont fait baisser le tonnage des déchets par français : 543 kg par habitant en 2007 c’est 501 l’année dernière. Mieux encore, la part des déchets recyclés augmente passant de 17.9% en 1995 pour atteindre 39.7% en 2015. De belles avancées, mais comparé aux voisins européens, la France est bien à la traîne.. En Allemagne par exemple, la part des déchets recyclés s’élève à 67,7 % !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter