1980

Le tribunal des flagrants délires : Charles Aznavour
Le tribunal des flagrants délires

audio 02 déc. 1980 3539 vues 56min 27s
Emission quotidienne de Claude VILLERS et Monique DESBARBAT, conçue sous la forme d'un tribunal devant lequel l'invité du jour est appelé à comparaître. Aujourd'hui depuis Toulouse, Claude VILLERS est président, Pierre DESPROGES procureur et Luis REGO assure la défense de l'invité. - Charles AZNAVOUR répond à l'accusation de faux et usage de faux. Avec le concours de Daniel BALAVOINE et Jean Paul DREAU. Emission diffusée le 2 décembre 1980 sur France Inter.

Émission

Le tribunal des flagrants délires

Générique

interprète

Charles Aznavour
Luis Rego
Pierre Desproges
Michel Leeb
Claude Villers
Jean Paul Dreau

participant

Charles Aznavour
Daniel Balavoine
Jean Paul Dreau

Yannick NOAH

Yannick NOAH

26/11/82

7036 vues

Jean YANNE

Jean YANNE

01/10/82

21729 vues

Guy BEDOS

Guy BEDOS

28/10/80

9426 vues

Arlette LAGUILLER

Arlette LAGUILLER

20/04/83

4022 vues

Bernard LAVILLIERS

Bernard LAVILLIERS

07/06/83

3642 vues

Henri PESCAROLO

Henri PESCAROLO

06/05/81

1868 vues

COLUCHE

COLUCHE

20/05/81

76511 vues

Yves MOUROUSI

Yves MOUROUSI

27/09/82

3792 vues

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.