1957

Maurice Ronet à propos de sa carrière

François CHALAIS interviewe Maurice RONET, debout accoudé à un arbre, fumant une cigarette. Maurice RONET, ne trouve pas désagréable qu'on dise qu'il a un physique de "jeune premier", mais se demande s'il est si simple de classer les gens dans des catégories. Sa carrière au théâtre a commencé tôt, en effet ses parents étaient comédiens. Il a d'abord fait un détour par la peinture, la céramique avant de venir au cinéma. François CHALAIS lui parle des contraintes du métier : "paraître" semble être un apanage féminin. Maurice RONET estime que c'est un jugement superficiel et que se maquiller fait partie du métier. De la même façon, il ne se sent pas dépendant, ajoutant que tous les métiers ont des obligations auxquelles la dépendance est plus profonde que le fait de pouvoir aller boire un verre à tel endroit avec telle personne. Ils discutent ensuite sur la formation des acteurs, comparant les Etats-Unis à la France, les écoles d'acteurs comme l'actors studio de Kazan et le Conservatoire. Maurice RONET pense qu'on apprend beaucoup en restant en contact avec l'extérieur du métier.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter