1967

Un coeur qui se brise

video 11 juil. 1967 387 vues 02h 06min 43s
Mise en scène pour la télévision de la pièce de John Ford écrite vers 1625.Par fidélité à l'esprit du théâtre élisabéthain, la pièce dont l'action se déroule à Sparte pendant l'Antiquité, est interprétée dans des décors et des costumes de l'époque Renaissance. Cinq personnages de haute lignée, dont une reine, ont le coeur brisé jusqu'à la mort par des amours que l'ambition, l'orgueil et l'esprit de vengeance rendent impossibles.

Production

producteur ou co-producteur

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

réalisateur

Alain Boudet

auteur de l'oeuvre pré-existante

John Ford

adaptateur

Jean de Beer

chorégraphe

Huguette Dathane

créateur de costume

Josette Verrier

décorateur

Jean Baptiste Hugues

illustrateur sonore

Even de Tissot

directeur de la photo

Marc Fossard

interprète

Anouk Ferjac
Christiane Lasquin
Jean Claude Drouot
Pierre Asso
Jean Marie Fertey
Régis Outin
Jean Leuvrais
Jacques Santi
Pierre Michael
Alain Nobis
Pierre Decazes
Aline Bertrand
Clotilde Joano
Bernard Klein
René Alone
Catherine Broe
Laurence Lignères
Raphaël Albert Lambert

présentateur

Robert Kanters

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.