1970

Simone Signoret : la soeur aînée

Portrait de Simone SIGNORET à travers une interview de l'actrice par France ROCHE et le témoignage d'Yves MONTAND. De nombreux extraits d'archives (films ou autres) et de photos illustrent ce document. L'actrice se raconte depuis son enfance où avec ses parents elle était "occupante" en Allemagne après la Première guerre mondiale. Devenue adulte, elle fut d'abord dactylo d'un journal collaborationniste dirigé par Jean LUCHAIRE. Elle demanda à son père de témoigner pour lui à la Libération. Puis j'ai traversé la Seine dit-elle. Simone SIGNORET jette un regard rétrospectif sur son parcours au cinéma. Elle raconte son essai sur le film "Macadam" de Jacques FEYDER qui fut l'un de ses premiers grands rôles. D'un point de vue maternelle, elle estime avoir été "une demi bonne mère" avec sa fille Catherine (ALLEGRET) et parle d'un personnage qu'elle a joué et qui lui ressemblait : l'héroïne de "Les Mauvais coups". Elle raconte une anecdote au sujet du début du tournage de "Casque d'or" qui concordait avec le début de son histoire d'amour avec Yves MONTAND. Elle parle de la difficulté de travailler et d'aimer en même temps. Simone SIGNORET dit n'avoir aucun scrupule à s'enlaidir pour un rôle intéressant. C'est l'occasion pour France ROCHE de parler avec l'actrice de son caractère. Interviewé, Yves MONTAND voit en elle une femme timide, colérique mais aussi très fidèle. L'actrice dit l'importance qu'a le rire dans la vie et explique ce qui l'émeut, parle de ses défauts et de ses qualités. Elle dit qu'elle ne regrette rien et que si c'était à refaire elle referait sa vie de la même façon.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter