1963

Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti
L'art et les hommes

video 12 nov. 1963 32323 vues 52min 06s
Pour cette 9ème émission de L'art et les hommes, Jean-Marie DROT est allé à la rencontre du peintre et sculpteur Alberto GIACOMETTI en 1963 dans son atelier de la rue Hippolyte-Maindron à Montparnasse, puis à Zurich, dans le cadre d'une grande exposition qui lui a été consacrée en 1963. Pour la diffusion en 1967, une courte séquence a été rajoutée évoquant la mort de l'artiste en 1966 et le commentaire a été légèrement transformé.Alberto GIACOMETTI livre ses doutes, ses interrogations sur son oeuvre, tout en travaillant à une ébauche en terre d'une sculpture. "Je travaille tout le temps, j'ai une vie de forçat, je n'arrive pas à décrocher"... "Si je fais de la sculpture, c'est pour en finir avec la sculpture mais je n'arrive pas à la commencer"... Il dit sa difficulté à rendre le volume, évoque les différences entre la sculpture gréco-romaine et la sculpture nègre, et parle longuement de son rapport au modèle. Jean Marie DROT interviewe quelques jeunes artistes qui lui disent l'importance pour eux de GIACOMETTI : Riva BOREN, Shirley GOLFARB (identifiée MASUROVSKY au générique) et Jacques DARCHE.A Zurich, au milieu des oeuvres exposées, Alberto GIACOMETTI donne son avis sur cette exposition. Il s'inquiète car il trouve ce travail assez beau et se demande s'il n'a pas perdu tout jugement critique. Dans son atelier, il évoque son arrivée à Paris dans les années trente, à l'époque où il suivait les cours de la Grande Chaumière. Il parle de sa solitude qui lui convenait tout à fait puis de sa rencontre avec le groupe surréaliste, l'influence du groupe sur son travail, et les raisons de sa rupture définitive avec ce mouvement. Il poursuit sur le travail de la figure humaine, thème qui va à l'encontre d'une partie de l'art contemporain où la photographie, l'influence des impressionnistes, notamment de CÉZANNE, et la découverte des arts exotiques ont abouti à la dévalorisation de la figuration. Pour lui, l'art est un moyen pour déchiffrer le monde extérieur. La figure humaine "m'intéresse plus que n'importe quoi". Il souhaite déchiffrer le visage, "je tâche de savoir ce que je vois". Il n'a aucune intention psychologique ou philosophique.A Zurich, Jean-Marie DROT évoque la fragilité des personnages de Giacometti. Marqué par une expérience douloureuse de la mort et par la fuite du temps, Alberto GIACOMETTI parle de la fragilité des êtres vivants et de tout travail créateur dont le moteur est de chercher à donner une permanence à ce qui passe. "Tout le monde passe sa journée à recréer le moindre moment". Lui a le sentiment "d'essayer de créer cette permanence à travers la sculpture" mais jamais rien n'est vraiment abouti. Après avoir vu cette exposition, son seul désir est de recommencer le travail au plus vite puisque "je ne comprends toujours rien".

Émission

L'art et les hommes

Production

producteur ou co-producteur

RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE

Générique

réalisateur

Jean Marie Drot

auteur du texte parlé

Jean Marie Drot

participant

Alberto Giacometti
Riva Boren
Shirley Goldfarb
Jacques Darche

présentateur

Jean Marie Drot

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.