1999

Télé notre histoire -Pierre Tchernia
Télé notre histoire

video 05 sept. 1999 9668 vues 53min 22s
Long entretien avec Pierre TCHERNIA durant lequel il évoque sa carrière professionnelle à la télévision. Il parle de sa vocation : l'envie de faire du spectacle qui lui est venue, enfant, après avoir vu "La Chevauchée fantastique" de John FORD. Puis il parle de ses études : lycéen pendant l'Occupation, il est inscrit après-guerre à l'Ecole de photographie et de cinématographie de la rue Vaugirard...puis à l'IDHEC avec Claude SAUTET et Alexandre TARTA. A la sortie de l'école, il n'a pas pu rentrer dans le cinéma car c'était un monde très politisé et lui ne voulait pas se syndicaliser. Il entend alors parler du Club d'essai de la rue de l'Université, petit studio de la RDF dirigé par le poète Jean TARDIEU. Pierre TCHERNIA y travaillera deux ans. Il en explique l'ambiance.Puis c'est l'entrée à la télévision :Pierre DUMAYET lui propose de le suivre pour intégrer l'équipe de Pierre SABBAGH qui va créer le journal télévisé. Ce fut une aventure extraordinaire pour les jeunes que nous étions, personne ne s'intéressait à la télévision, il devait y avoir 3000 postes en France, on tournait avec une camera ,16 mm, amateur..... Pierre TCHERNIA raconte en détail, photos à l'appui, ce qu'était la fabrication d'un journal télévisé, le genre de sujets traités et fait l'éloge du directeur des programmes de l'époque Jean d'ARCY. Il parle de l'importance du premier direct : le couronnement de la reine d'Angleterre, le 2 juin 1953, et vante cette télévision artisanale, qui s'inventait en se faisant : le Journal télévisé donc, mais aussi "Lectures pour tous", "Intervilles" ou un reportage dans les mines du nord : "Une Mine de charbon : fosse 12 des Houillères de Lens" qui eu à l'époque du retentissement. C'était de la télévision créative dit-il.Puis Pierre TCHERNIA évoque longuement les émissions auxquelles il a participé et donne sur chacune des anecdotes : "La Piste aux étoiles" et son fameux réalisateur : Gilles MARGARITIS ; "La Boîte à sel" et son duo comique Jacques GRELLO et Robert ROCCA; "La Clef des champs" et sa collaboration avec François CHATEL, les soirées du 31 décembre, 'L'Ami public numéro 1" consacré à Walt DISNEY. A cette époque les émissions ne changeaient pas souvent... les téléspectateurs aimaient "s'encrouter" dit-il. Il parle aussi de l'arrivée de la couleur (premier reportage couleur avec Alexandre TARTA), et bien sûr de "Monsieur Cinéma". Il a connu les débuts d'Antenne 2 avec Marcel JULLIAN. Il le décrit comme un personnage passionnant, qui a lancé des choses nouvelles tout en consolidant "les barons" comme Armand JAMMOT ou Jacques CHANCEL. Ensuite, explique-t-il, Pierre DESGRAUPES est arrivé et a cimenté Antenne2 et en a fait un bastion qui hélas a été démoli par la suite.Puis Pierre TCHERNIA parle de son métier de réalisateur de fiction : ses adaptations de Marcel AYME par exemple, comme "Le Passe muraille" ou "Hélène et le boucher" ou "l'Huissier".Il dit qu'il a eu de la chance d'arriver à la télévision avant qu'elle ne soit complètement organisée "J'ai été à la fois présentateur, réalisateur, auteur, je me suis baladé avec délice dans tous ces rôles. ." Il avoue cependant regretté d'être plutôt reconnu du public comme animateur que réalisateur.

Émission

Télé notre histoire

Production

producteur délégué

Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Dominique Froissant

producteur

Pierre Tchernia
Jérôme Bourdon

journaliste

Jérôme Bourdon

directeur de la photo

Marc Seferchian

participant

Pierre Tchernia

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.