2016

Paris Couture 1945-1968

video 03 oct. 2016 3145 vues 54min 18s
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la haute couture parisienne connaît un extraordinaire renouveau : Cristobal Balenciaga, Christian Dior, Hubert de Givenchy et Coco Chanel assurent le rayonnement international de Paris qui redevient ainsi la capitale de la mode. Mais cet âge d'or de la haute couture parisienne sera également son chant du cygne. L'industrie florissante devient peu à peu une simple vitrine du prêt-à-porter : des 106 maisons de couture répertoriées en 1946, seules 19 subsistent vingt ans après. André Courrèges clôt la série. Après eux apparaissent les stylistes Kenzo, Sonia Rykiel, Emmanuelle Khanh, Karl Lagerfeld. A travers les trajectoires croisées de ces grands couturiers de l'époque et de leurs clientes excentriques et richissimes, Paris Couture est l'évocation d'un monde disparu et de deux décennies durant lesquelles cette société issue de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie jettera ses derniers feux.

Production

producteur ou co-producteur

Arte GEIE (Association relative aux télévisions européennes), Slow Production, Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Jean Lauritano

commentateur

Lambert Wilson

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.