2014

François Truffaut, l'insoumis

video 02 nov. 2014 1344 vues 52min 57s
François Truffaut, figure emblématique de la Nouvelle Vague est l'auteur de vingt-quatre films mondialement reconnus dont Les 400 coups et Le Dernier Métro, devenus aujourd'hui des classiques. Il a consacré toute sa vie au cinéma et a bâti une oeuvre puissante et autobiographique.Le film d'Alexandre Moix retrace le parcours fascinant d'un adolescent à la dérive que rien ne prédestinait à la réussite et qui restera toujours secrètement fidèle au « voyou de Pigalle » qu'il a été.A travers le prisme de relations humaines intenses qu'il a tissées et entretenues toute sa vie, ainsi que d'extraits de sa correspondance et de nombreuses archives, se dessine le portrait intime d'un homme secrètement enragé et engagé dans des combats politiques, professionnels et personnels forts.

Production

producteur ou co-producteur

Arte GEIE (Association relative aux télévisions européennes), LES FILMS D'ICI, Institut national de l'audiovisuel

Générique

réalisateur

Alexandre Moix

auteur de l'oeuvre pré-existante

Alexandre Moix

participant

Claude de Givray
Claude Vega
Jean François Stevenin
Liliane Siegel
Madeleine Morgenstein

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.