1982

Cinq journées à la Deltheillerie
Un comédien lit un auteur

video 14 mars 1982 1472 vues 41min 45s
A la Tuilerie de Massane Joseph DELTEIL écrivit la majorité de son oeuvre. Aujourd'hui, quelques années après sa mort, celui qui fut son ami, le comédien Jean Claude DROUOT, s'installe quelques jours dans cette maison.Dans le décor familier de l'écrivain, il exprime son intimidation en ces lieux, parle du personnage "Delteil" qui le fascine, écoute la voix (off) de l'écrivain parlant de l'écriture, du choix des mots, de ses livres, de sa maison... Dans différents lieux de la maison ou dans le jardin, Jean-Claude DROUOT et Maryvonne SCHILTZ lisent des extraits de "La Delteillerie", "Jésus II", "Hippolyte ou le Grand prix de Paris", "La Cuisine paléolithique", et autres textes de cet écrivain, enfant terrible des surréalistes qu'il quitta volontairement avant de se retirer dans cette "tuilerie" de Massane. Extrait d'une interview en 1968 de Joseph DELTEIL sur son image.

Émission

Un comédien lit un auteur

Production

producteur ou co-producteur

France Régions 3 Toulouse

Générique

réalisateur

Marie Hélène Rebois

auteur de l'oeuvre pré-existante

Joseph Delteil

interprète

Jean Claude Drouot
Maryvonne Schiltz

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.