1998

Portrait d'Eric Tabarly suite à sa disparition en mer
12/13

video 14 juin 1998 178 vues 02min 09s
Le navigateur Eric TABARLY, a disparu dans la nuit du 12 au 13 juin, au large des côtes du Pays de Galles, près de Milford Haven. Agé de 66 ans le marin a été projeté à la mer lors d'une manoeuvre. Eric TABARLY était connu dans le monde entier, une légende. En France, c'est lui qui a ouvert la voile au grand public. Malgré à une réputation d'homme solitaire plutôt méfiant de la technique, Eric TABARLY a souvent gagné ses courses en équipe, et formé parmi les plus grands navigateurs de leur époque (Alain COLAS, Marc PAJOT, Philippe DE KERSAUZON, Philippe POUPON, etc). Homme d'innovation il a aussi pensé et imaginé les bateaux actuels ; c'est le père des premiers multicoques dès 1976, et celui qui amène les sponsors à s'intéresser à la voile. Lassé de cette quête incessante aux financements, il court une dernière fois en 1997, reconverti en équipier de luxe avec Yves PARLIER.Portrait à base d'images d'archives

Émission

12/13

Production

producteur ou co-producteur

France 3

Générique

journaliste

Thierry Choupin

présentateur

Catherine Matausch

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.