2018

Jeanne Moreau, l'affranchie

video 02 avril 2018 687 vues 53min 53s
Disparue le 31 juillet 2017, à l'aube de ses 90 ans, Jeanne MOREAU a placé sa vie sous le signe de la liberté. Formée à la Comédie-Française, la comédienne traverse une décennie de films commerciaux avant de trouver sa place dans le septième art en 1958, grâce à "Ascenseur pour l'échafaud", de Louis Malle. Pendant la décennie qui suit, Jeanne MOREAU devient l'égérie de réalisateurs français et étrangers, de François TRUFFAUT à Orson WELLES, qui subliment l'étrangeté de son jeu et sa voix rauque. Femme libre, actrice transgressive, Jeanne MOREAU incarna, dès le début des années 60, l'émancipation féminine avant l'heure, à la vie comme à la scène.Ce documentaire retrace la carrière de Jeanne MOREAU à travers des extraits de films, de chansons, des photographies et des archives dont des confessions de la comédienne.

Production

Ciné+, TV5MONDE, Radio Télévision Suisse

producteur ou co-producteur

Institut national de l'audiovisuel, Arte France, Kuiv Productions

Générique

réalisateur

Virginie Linhart

musique originale

Baptiste Thiry

producteur

Michel Rotman
Marie Hélène Ranc

commentateur

Jacques Bonnaffé

monteur

Laure Alice Hervé

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.