1994

Claudia CARDINALE
A titre provisoire

audio 13 mars 1994 472 vues 51min 36s
Daniel SCHICK s'entretient avec Claudia CARDINALE, actrice : Devant le miroir : Elle décrit son visage, ce qu'exprime (ou cache) son sourire. Sa façon instinctive de jouer la comédie. Le mystère, élément essentiel de la séduction et de l'amour. Sa voix dont l'étrangeté, à ses débuts, déplaisait aux réalisateurs. Les années qui passent inscrivent sur un visage l'histoire d'une vie. Souvenirs de tournage : l'attitude de FELLINI ("Huit et demi") et de VISCONTI ("Le Guépard") à son égard ; la posture yogique, tête en bas, de Blake EDWARDS pendant les scènes de "La Panthère rose". Le bonheur de tourner avec de grands cinéastes. L'amour, ses enfants, la Tunisie, le désert. Son refus de vivre des histoires d'amour avec ses partenaires. Les images évoquées en elle par le 1er concerto pour piano de CHOPIN. Ses débuts au cinéma, ses premiers essais, à Rome, avec Jules DASSIN. Son personnage dans le film de Charlotte DUBREUIL "Elles ne pensent qu'à ça", d'après WOLINSKI. Diffusé le 13 mars 1994 sur France Inter.

Émission

A titre provisoire

Générique

interprète

Claudia Cardinale

participant

Claudia Cardinale

présentateur

Daniel Schick

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.