Shimon Peres, une figure du Proche-Orient

Une aura internationale

Ses prises de position modérées dans le conflit israélo-palestinien en font très certainement l'homme d'état israélien le plus réputé dans le monde. Souvent décrit comme une "colombe réaliste", Shimon Peres défend l'idée d'un Proche-Orient semblable à L'Union européenne. Un projet difficile à plaider ces derniers jours pour celui dont la carrière politique est née en même temps que l'Etat d'Israël.

Shimon Peres à propos du risque de guerre en 1963

1963

Déjeuner avec des notables en 1969

1969

Débuts politiques

Né en Pologne en 1923, sa famille émigre à Tel Aviv en 1934. Rapidement, Shimon Peres s'engage dans différents mouvements sionistes socialistes et devient, en 1947, sous l'impulsion de David Ben Gourion, l'un des dirigeants de la Haganah.

C'est à ce titre qu'il organise la militarisation de l'Etat d'Israël à sa création en 1948, grâce notamment au concours de la France avec qui il entretient de bonnes relations.

Shimon Peres est élu pour la première fois à la Knesset (parlement israélien) en 1952 puis de nouveau en 1959 sur la liste travailliste Mapaï. C'est le début d'une longue et mouvementée carrière politique.

Portrait de Shimon Peres

1981

Parcours politique

Il prend la tête de plusieurs ministères de 1960 à 1977 puis, après la défaite du parti travailliste face au Likoud, devient chef de l'opposition jusqu'en 1984.

Interview par Jean-Marie Cavada en 1979

1979

Même s'il ne parvient pas à mener les travaillistes à une victoire aux élections, Shimon Peres occupe le poste de Premier ministre à deux reprises.

Shimon Peres à Paris, 1982

1982

Une première fois de 1984 à 1986 dans le cadre d'une coalition avec le Likoud d'Yitzhak Shamir, et une seconde fois entre 1995 et 1996, en remplacement du Premier ministre travailliste Yitzhak Rabin assassiné.

Avant la passation de pouvoir en 1986

1986

Moins présent sur la scène politique après la défaite de son camp en 1996, il fait un retour inattendu en 2001 en acceptant le poste de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement d'Ariel Sharon.
En 2007, candidat du parti centriste Kadima (créé par Ariel Sharon) à l'élection présidentielle, il est soutenu par le Premier ministre Ehud Olmert. En remportant le suffrage, il devient le 9ème Président de l'Etat d'Israël. Il a alors 84 ans.

2007

De faucon à colombe

"Soit la paix et paies-en le prix, soit la guerre et prends-en le risque" lui avait dit David Ben Gourion. Jeune, Shimon Peres est farouchement opposé à tout dialogue avec les Palestiniens. C'est fort de cette conviction qu'il supervise la création de l'armée israélienne.

Les problèmes posés par un futur état palestinien, 1971

1971

Israël, le prix d'une guerre, 1973

1973

Mais peu à peu, ses positions évoluent. La paix entre Israël et l'Autorité palestinienne devient même une évidence. Le faucon fait place à la colombe.

Négociations secrètes en 1993

1993

En 1994, suite à son rôle déterminant dans les accords d'Oslo (première pierre vers la résolution du conflit israélo-palestinien), il se voit décerner le prix Nobel de la paix au même titre qu'Yitzhak Rabin et Yasser Arafat.

Prix Nobel de la paix, 1994

1994

A propos de Yasser Arafat en 1996

1996

En 2006, Shimon Peres, vice premier ministre israélien et prix Nobel de la paix se prononce contre le lancement d'une attaque israélienne dans le sud du Liban. Il privilégie les négociations diplomatiques. 

2006

Les années ont passé, les processus de paix aussi,… mais le conflit reste sous-jacent.

En 2013, Shimon Peres recevait le Président François Hollande, en visite officielle en Israël. La France souhaitait resserrer les liens diplomatiques et économiques avec l'état hébreu.

2013

En 2014, Shimon Peres rencontrait son homologue Mahmoud Abbas au Vatican. Les deux chefs d'état étaient invités par le pape François pour évoquer la paix.

2014

Pour aller plus loin :

Plus de documents sur Shimon Peres

Rédaction Ina le 07/03/2008 à 00:00.
Dernière mise à jour le 28/09/2016 à 10:47.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.