Nino Ferrer, l'artiste aux mille talents

1979

Artiste en marge du show-biz, à la fois pitre et dandy empreint de spleen et de bonne humeur, Nino Ferrer s'est donné la mort le 13 août 1998. Ses tubes et son originalité lui survivent. Retour sur la carrière d'un grand artiste... 

Une double facette

« Le monde n'est pas rose, mais la vie est gaie » Comment ne pas percevoir à travers ces quelques mots la dichotomie qui caractérise Nino ? Car l'artiste, fils prodigue de la chanson yéyé, navigue du mélancolique au comique avec toujours une once de dérision. Lui seul est capable de sortir en même temps les titres Je veux être noir : un pamphlet contre le racisme et le Téléfon burlesque.

Retrouvez une sélection de ses chansons

Nino a deux amours : la musique et le dessin

Le chanteur, savant mélange de Van Gogh, Clint Eastwood et Pieds Nickelés, voit le jour en Italie le 15 août 1934. Né de parents franco-italiens, Nino Ferrer arrive à Paris en 1947. Dès l'adolescence, Nino se passionne pour la musique – le jazz en particulier – et le dessin. Deux exutoires qui l'escorteront toute sa vie.

Un début de carrière laborieux

Après un temps passé à accompagner des artistes tels Nancy Holloway ou Richard Bennett, Ferrer enregistre, en 1963, son premier 45T, Pour oublier qu'on s'est aimé. Pas vraiment une réussite. Pourtant le titre de la face B Un an d'amour sera repris des années plus tard par Luz Casal dans la bande originale de Talon Aiguilles de Pedro Almodovar.

Des succès énormes, oui mais…

Il faut attendre 1965 et l'enregistrement de Mirza pour que la carrière de Nino Ferrer décolle. Devant le succès, il enchaîne Les Cornichons et Oh ! Hé ! Hein ! Bon ! La France découvre alors cet artiste drôle au répertoire décalé très loin des chansons d'amour niaises du moment. Et Nino dégaine une nouvelle fois en sortant son Téléfon.
Argent, luxe et voluptés : l'artiste profite de sa réussite. Mais la vie de paillette ne dure qu'un temps. Vite lassé par ce succès fondé sur un répertoire qui ne lui ressemble pas, Nino Ferrer claque la porte du show-biz.

Changement de registre

Il part trois ans en Italie, puis revient en France en 1970. Pendant cette période, il écrit des textes beaucoup plus iconoclastes et politisés, avec toujours ce soupçon d'ironie qui le caractérise. Bien décidé à mener la carrière et la vie qu'il entend, Nino Ferrer trouve son havre de paix un peu plus au sud, dans le Quercy. L'occasion de s'adonner à sa passion pour le dessin. « J'ai vécu plus avec mes yeux qu'avec mes oreilles » dira-t-il.
Cela dit, entre deux coups de pinceaux, Nino continue de composer. Inspiré par sa rencontre avec le britannique Mickey Finn, il se plonge dans le rock et sort Le Sud en 1974. Un succès... que le chanteur exècre car, encore une fois, la réussite d'un seul titre cache le travail de tout un album.

Des toiles puis les voiles vers les étoiles

Et c'est bel est bien la tragédie du parcours de Nino Ferrer : une carrière en dents de scie où les quelques tubes masquent les trop nombreux opus excellents et passés inaperçus. Fatigué de ces amours et désamours, Ferrer se replie dans sa bastide de Montcuq. Après 20 albums et quelque 150 titres, l'artiste tourne la page et prend la toile. Nino renaît alors en peinture, une peinture pleine de vie, de courbes et de couleurs. Pourtant en août 1998, il décide de mettre fin à ses jours au cœur de la nature.

Rédaction Ina le 08/08/2008 à 00:00.
Dernière mise à jour le 13/08/2018 à 15:17.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.