Les Shadoks, de Jacques Rouxel à Claude Piéplu...

1993

Les Shadoks, c'est une série d'animation culte de l'ORTF, diffusée de 1968 à 1973, puis à nouveau en 2000, composée de 208 épisodes de 2 à 3 minutes. Ses protagonistes, des petits oiseaux anthropomorphes vivant dans un monde imaginaire et absurde, sont sortis tout droit de l'imagination d'un publicitaire, Jacques Rouxel...

Jacques Rouxel, un producteur fan de dessins-animés...

Au cours des années 1960, le service de la recherche de la RTF (Radio télévision française), créé par Pierre Schaeffer en 1960 pour promouvoir la musique concrète, commence à s'intéresser à des projets plus visuels pour le cinéma et la télévision.

Jacques Rouxel, un producteur de films publicitaires indépendant, inspiré par l'humour absurde anglais, leur propose son projet des Shadoks : « Un beau jour on a fait quelques épisodes des Shadoks, qui sont restés dans le tiroir un certain temps (...) ». 

« S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème », « Pour qu'il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes »... Jacques Rouxel voudrait, à l'image des Comic-strips des journaux américains, attribuer des slogans à ses petites bestioles. Les formules séduisent finalement la direction de la télévision qui accepte le concept de la série.

Le projet est relancé et la production commence, pour une première diffusion au 29 avril 1968. Rétrospectivement, il est amusant de constater que la première diffusion a lieu la veille du début de Mai 68.

Mais pour Jacques Rouxel, aucun lien possible entre ses petits oiseaux absurdes et la révolte étudiante et ouvrière qui va secouer la France : « en regardant ces choses, ça n'avait rien pour déclencher une révolution... à ce moment là tout le monde regardait la même chose à la même heure ». 

De quoi parlent Les Shadoks ? Jacques Rouxel se souvient : « C'était inspiré du non-sens anglais, on n'était pas habitué à cet humour là. Le principe de base était de raconter des choses qui ne voulaient rien dire ». 

Claude Piéplu, la voix des Shadoks...

C'est avec passion que les téléspectateurs suivent, à raison de deux minutes par jour, les aventures de ces animaux bizarres. Péripéties loufoques accompagnées des savoureux commentaires du comédien Claude Piéplu et des rythmes décoiffants du musicien Robert Cohen-Solal.

Avec un tel succès, Claude Piéplu incarnera à lui seul, ou plutôt à sa voix seule, les fameux oiseaux. Une telle identification lui posa t-elle problème pour sa carrière ?

Le comédien répond avec humour :  « ça aurait pu, il fallait surtout que j'évite de tomber dans les pièges qui m'étaient tendus, c'est vrai qu'on étiquette très vite les comédiens, et après ce phénomène Shadoks, j'aurais pu n'être qu'une voix, et être privé de tout autre organe physique (...). Il a fallu que je dise que j'ai un corps, des yeux, un regard, et puis à partir de ce regard peu-être une âme ».

1973

Jean Yanne, l'interface entre les téléspectateurs et les Shadoks...

Mais l'univers télévisuel des Shadoks ne serait pas complet sans évoquer le comédien Jean Yanne. Car devant l'immense succès commercial des Shadoks, l'ORTF se retrouve inondée de courriers de lecteurs.

L'idée vient alors au sein de l'ORTF d'en faire une émission propre. 

Les Français écrivent aux Shadoks, présentée par Jean Yanne, Les Charlots et Daniel Prévost, acquiert aussi ses lettres de noblesse en devenant une référence humoristique des programmes télévisuels de cette époque. 

1969

La diffusion des Shadoks prend fin en 1973. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Une quatrième saison est diffusée en 2000 sur Canal+. Et si Jacques Rouxel, leur père spirituel, s'est éteint en 2004, Les Shadoks restent encore bien vivants dans l'esprit des Français... 

Pour en savoir plus... 

Retrouvez les aventures des Shadoks en DVD

Les Shadoks, émission préférée des animaux de compagnie

Retrouvez l'intégrale des Shadoks en vidéos

Rédaction Ina le 04/03/2009 à 14:22.
Dernière mise à jour le 30/04/2018 à 10:04.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.