Les astéroïdes, une menace pour la Terre ?

2012TC4... Vous connaissez ? Il s'agit d'un "petit" astéroïde qui mesure entre 15 et 30 m et qui passe ce 12 octobre 2017 à 44 000 kms de la Terre. A cette occasion, ina.fr vous propose de revenir sur l'origine de ces visiteurs stellaires, leur déplacement dans notre système solaire mais aussi la menace potentielle qu'ils représentent pour notre planète et la survie de l'espèce humaine…

Portrait-robot d'un visiteur céleste

Qu'est-ce qu'un astéroïde, ce visiteur céleste, aussi appelé géocroiseur, qui nous rend visite à un intervalle régulier ?

Ces petits corps cosmiques proviennent essentiellement du système solaire. On en dénombre plus de 580 000, dont la plupart évoluent sur une orbite située entre Mars et Jupiter (la ceinture principale d’astéroïdes). Un autre groupement important est situé au-delà de l’orbite de Neptune (la ceinture de Kuiper). Le premier astéroïde observé en 1801, est aussi le plus grand. Il se nomme Cérès.

En 2015, la sonde américaine Dawn tourne pour la première fois autour de lui. Cérès serait une planète non achevée...

2015

De forme irrégulière, leur dimension peut varier de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres… En 1977, l'astronome Bernard Milet évoque l'histoire de la découverte des astéroïdes.

 

1977

Composés de roches, de métaux et de glace, on suppose que les astéroïdes sont des restes du disque protoplanétaire qui ne se sont pas regroupés en planètes pendant sa formation.

En 1979, André Brahic donne une hypothèse sur la création de ces objets alors mal connus.

1979

Comprendre l'origine des astéroïdes, c'est appréhender l'origine de notre système solaire.

C'est ce qu'explique Jean-Louis Heudier, astronome au CERGA (Centre de recherche en géodynamique et astrométrie) qui rêve d'en capturer un pour l'étudier ou d'en extraire les minerais précieux…

1987

Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ?

La menace d'une collision avec un astéroïde hante les hommes et pour cause, de précédentes rencontres entre ces objets stellaires et notre belle planète bleue ont déjà provoqué plusieurs cataclysmes, dont le plus célèbre est celui qui provoqua l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années…

2007

En 2006, Marie-Agrès Courty, une géologue française, découvre un impact important beaucoup plus proche de nous… il y a 4000 ans. Un astéroïde de 1 km de diamètre serait tombé au niveau de l'actuelle Syrie.

De quoi expliquer les mythes du déluge ou de la disparition de l'Atlantide ?

2006

Nos scientifiques scrutent donc le ciel en priant que rien de malencontreux ne heurte notre unique refuge, la Terre.

Cette animation des frères Bogdanoff diffusée dans Rayon X en 2006 nous explique tout sur le scénario catastrophe. Une telle rencontre se produit en moyenne tous les 50 000 ans !

2006

Peut-on éviter la collision ?

Les plus petits astéroïdes, lorsqu'ils pénètrent dans l'atmosphère terrestre, se désagrègent. Mais quid des plus imposants ? Ils peuvent créer des cratères d'impact plus ou moins conséquents et provoquer des éruptions volcaniques, des tsunamis jusqu'à "l'hiver nucléaire", de plusieurs mois à plusieurs années, qui éliminerait toute vie végétale, voire animale. Il existe une chance sur 100 000 qu'une telle chute se produise au 21e  siècle.

Cette menace n'est pas à exclure et les scientifiques du monde entier réfléchissent à un scénario de protection, comme ici en 1987 au CERGA.

1987

En 1996, à la demande des gouvernements, les chercheurs mettent en place un réseau de surveillance des cieux.

1996

En 2007, dans Rayon X, les frères Bogdanoff  reviennent sur les hypothèses imaginées pour dévier une menace.

2007

La même année, le congrès américain mandate la NASA pour renforcer la surveillance des astéroïdes, comme un certain Apophis. 

Découvert en 2004 : 235 mètres de diamètre, il pourrait percuter la Terre le 13 avril 2029 (1 chance sur 45 000).

2007

En avril 2013, la NASA annonce qu'elle souhaite capturer un astéroïde et le remorquer vers la Terre ! Mais pourquoi ? Réponse en images.

2013

La menace rôde…

Certains astéroïdes croisant l’orbite de la Terre sont considérés comme objets potentiellement dangereux, à cause du risque de collision, et sont donc surveillés par des systèmes automatisés. Mais parfois, ils échappent à la détection comme en 2002…

Les astronomes ne détectent, que 4 jours après, le passage d'un rôdeur bien menaçant : l'équivalent d'un stade de football qui frôla la Terre à 120 000 kms seulement ! (1/3 de la distance Terre-Lune).

2002

En 2013, le plus gros spécimen jamais observé par les scientifiques est gros comme quatre stades de foot. Il est comparable à celui tombé en Sibérie en 1908. Il avait tout détruit à 20 kms à la ronde.

2013

Le lendemain de sa visite. Rien à signaler… 150 000 tonnes de glace, de métal et de roche, 2012 DA 14 est passé sans nous effleurer et poursuit son voyage interstellaire, mais il reviendra en 2111. Espérons que sa trajectoire n'aura pas changé…

2013

Coïncidence ou non, une pluie de météorites tombe le même jour sur une ville de l'Oural, dans la région de Tcheliabinsk, causant de nombreux dégâts et blessant des centaines de personnes. Images impressionnantes !

2013

En juillet 2015, 2015 HM 10, un astéroïde de 110 mètres de diamètre, qui voyage à la vitesse de 8kms par seconde, frôle la Terre à 400 000 kms de distance.

Dans cette animation, Nicolas Chateauneuf nous montre ce que provoquerait une collision et quelles sont les pistes suivies par les chercheurs pour nous protéger de cette menace.

2015

Pour aller plus loin

Les astronautes français dans l'espace (article)

A la conquête de l'espace (article)

La nuit des étoiles (article)

Ovnis et autres phénomènes étranges (article)

Hubble, un oeil sur l'univers (article)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter